Tchad: N'Djamena touchée par un double attentat-suicide

Capture d'écran du site Alwihda.info
Capture d'écran du site Alwihda.info

Plusieurs explosions se sont produites dans la capitale tchadienne lundi matin. Les attentats ont eu lieu au commissariat central et à l’école de police.

Le ministère tchadien de l’Intérieur a confirmé les attentats et qualifié l’attaque contre le commissariat «d’action kamikaze». D’après le ministre tchadien de l’Information Hassan Sylla Bakari, 23 personnes sont décédées et plus de 100 autres ont été blessées lors des attentats-suicides de N'Djamena. Quatre assaillants ont également péri.

Le premier attentat a eu lieu dans le centre de N’Djamena au commissariat en face du bâtiment de la sécurité publique. Un kamikaze est arrivé en moto et s’est garé avant de se faire exploser. Le second attentat s’est produit, moins d’une heure après le premier, à l’école de police. Les forces de l’ordre, la garde présidentielle, ont quadrillé le quartier.

Selon une source officielle, le gouvernement tchadien a tenu une réunion sur ces attentats. Depuis plusieurs mois, les mesures de sécurité avaient été renforcées dans le pays, dont l’armée est engagée au Nigéria contre les combattants de Boko Haram, et qui doit faire face à la menace d'attaques islamistes.

C’est la première fois que des attaques de ce genre ont lieu dans la capitale tchadienne après les menaces de Boko Haram. Le groupe terroriste n’ a pas revendiqué ces attentats-suicide qui sont pourtant la marque de fabrique de l’organisation terroriste qui reste fortement soupçonnée de les avoir commandités.

Selon des habitants, les forces de sécurité ont pris position dans la ville après les attentats. «Les militaires sont partout dans les rues. On entend des avions survoler la ville», a confié un témoin à l’hebdomadaire Jeune Afrique.

La France condamne les attentats à N'Djamena, a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal. «Paris se tient aux côtés du Tchad et de ses partenaires africains dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales