Affaire Manning : Assange maintient sa promesse d'accepter son extradition

Affaire Manning : Assange maintient sa promesse d'accepter son extradition© Paul Hackett Source: Reuters
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange

Le fondateur de WikiLeaks serait un homme de parole. Lors d'une conférence de presse sur Periscope, Julian Assange a déclaré qu’il tiendrait sa promesse et s’est dit prêt à être extradé alors même que la peine de Chelsea Manning n’a été que commuée.

«Je tiens ma parole, y compris ma proposition d’aller aux Etats-Unis si la peine de Chelsea Manning était commuée», a déclaré Julian Assange lors de la conférence de presse sur Periscope le 19 janvier.

«Nous espérons avoir une conversation avec le département de la Justice sur le chemin approprié à prendre. J'ai toujours voulu me rendre aux Etats-Unis si mes droits étaient respectés parce que c'est une affaire qui n'aurait jamais dû avoir lieu», a-t-il ajouté.

Pourtant, la veille, son avocat Barry Pollack avait déclaré que la commutation de la peine de Chelsea Manning n’était pas suffisante pour que son client accepte d'être livré aux Etats-Unis.

«Il ne fait aucun doute que ce qu’a fait le président Obama était ce qu’Assange recherchait. Monsieur Assange avait dit que Chelsea [Manning] n’aurait jamais dû être poursuivie, jamais condamnée à des décennies de prison et qu'elle aurait dû être libérée immédiatement», avait-il précisé.

WikiLeaks en 2017 ?

Faisant le bilan des publications de 2016, Julian Assange a déclaré qu’il «adorait» ce qui avait été publié mais que l’année 2017 serait riche en nouveautés. «Nous avons beaucoup de données, cela prend du temps», a-t-il poursuivi en ajoutant qu’il était fier de «l’exactitude» de ce que WikiLeaks avait publié.

«Nous sommes au sommet de toutes les listes de sites crédibles et à la fin des listes des sites diffusant de fausses informations», s'est-il félicité.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter