Barack Obama commue la peine du lanceur d'alerte Chelsea Manning qui sera libérée en mai

Barack Obama commue la peine du lanceur d'alerte Chelsea Manning qui sera libérée en mai© Elijah Nouvelage Source: Reuters

Le président américain a commué la peine de Chelsea Manning, ancien analyste de l'armée américaine qui avait transmis des documents classés à Wikileaks. Elle retrouvera la liberté le 17 mai, a annoncé la Maison Blanche le 17 janvier.

Le président américain sortant vient de commuer la peine de Chelsea Manning, condamnée en août 2013 à 35 ans de prison pour avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels au site WikiLeaks.

Lire aussi : Chelsea Manning à l'isolement pour... du dentifrice et un numéro de Vanity Fair

Au lendemain de sa condamnation, Bradley Manning qui se déclarait transgenre, avait entamé la procédure pour changer de sexe et était devenu Chelsea. Durant sa détention, Chelsea Manning avait fait deux tentatives de suicide.

Le 11 janvier, le lanceur d'alerte, ancien employé de la NSA Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie, avait appelé Barack Obama à sauver la vie de Chelsea Manning. 

Manning est ainsi l'une des 273 personnes qui se sont vues donner «une seconde chance» par la Maison Blanche ce 17 janvier. Jusqu'à présent, le président sortant a pardonné 212 individus et délivré 1 385 subventions de commutation de peine.

Sur Twitter, WikiLeaks a qualifié de «victoire» l'annonce par la Maison Blanche de la commutation de peine de Chelsea Manning.

Lire aussi : Barack Obama envisagerait de réduire la peine de prison de Chelsea Manning

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.