Chelsea Manning à l'isolement pour... du dentifrice et un numéro de Vanity Fair

Chelsea Manning à l'isolement pour... du dentifrice et un numéro de Vanity Fair
Chelsea Manning a été condamnée à 35 ans de prison.

Chelsea Manning, qui a été condamné à 35 ans de prison pour avoir révélé à WikiLeaks des documents de l'armée américaine pourrait être mise, pour toujours, à l'isolement. Ses partisans dénoncent un acharnement.

Chelsea Manning - aussi connue sous le nom de Bradley Manning avant d'avoir pris l'identité d'une femme - ancien soldat américain condamnée à 35 ans de prison pour avoir divulgué plus de 700 000 documents confidentiels de l'armée américaine à WikiLeaks, risque d'être placée à l'isolement indéfiniment, a déclaré son avocat, mercredi.

La cause de cette mise à l'isolement pour une durée indéterminée : Chelsea Manning aurait été attrapée en prison avec le magasine Vanity Fair consacrée à Caitlyn Jenner, l'ancien champion olympique de natation devenu femme, tout comme Manning.

Incarcérée à la prison pour homme de Fort Leavenworth, Chelsea Manning – qui a obtenu le droit de recevoir un traitement hormonal pour son changement de sexe -  est aussi accusée d'avoir eu dans sa cellule un tube de dentifrice dont la date de péremption était dépassé. Cela a été considéré comme un abus de médicament.

L'avocat de Manning a dénoncé «une accusation ridicule», mais aussi une forme de harcèlement. Si les autorités de la prison le souhaitent, Chelsea Manning pourrait en effet ne jamais sortir d'isolement. Dès 2010, avant sa condamnation, des soutiens à Manning avait déjà dénoncé ses conditions de détention «à la limite de la torture psychologique».

En savoir plus : Daniel Ellsberg a divulgué les Pentagon Papers.

Sur Internet, une pétition a été lancée par ses partisans qui estiment que Chelsea Manning est punie par l'armée pour avoir révélé des secrets bien gardés. WikiLeaks avait par exemple révélé en 2010 un bombardement sur Bagdad daté de 2007 et qui a fait 18 victimes civiles après une erreur de l'armée.

Cette vidéo comporte des images choquantes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»