Bologne dit «basta» aux sanctions contre la Russie

Capture d'écran de socialismopatriottico.eu
Capture d'écran de socialismopatriottico.eu

Des manifestations se sont déroulées dans le centre de Bologne pour dire non à la poursuite des sanctions de l’Union Européenne à l’égard de la Russie. C’est le mouvement Socialisme patriotique qui a organisé cet événement.

D’après son responsable Stefano Bonilauri, la démarche avait pour but principal de défendre les intérêts italiens. Un grand nombre d’entrepreneurs y ont participé, beaucoup ayant subi de graves dommages suite aux mesures restrictives. 

«Nous avons voulu exprimer notre mécontentement à la veille du jour où la question de prolongation des délais des sanctions sera discutée au sein du Conseil Européen. C’est une politique tout à fait inacceptable», rapporte l’interlocuteur. Il a expliqué que son mouvement politique est très jeune, étant né il y a quelques mois, mais il a déjà commencé à gagner confiance et popularité au niveau régional. «Les étiquettes de droite ou de gauche ne nous intéressent pas. Nous voulons représenter les intérêts des Italiens qu’on oublie toujours», a noté Bonilauri.

Le mouvement de ceux qui se prononcent contre les sanctions antirusses grandit en Italie. L’opposition a l’intention de déposer une résolution au Parlement national sur la suppression des mesures restrictives. C’est le parti de l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi Forza Italia qui a pris cette initiative. La Ligue du Nord d’opposition l’a aussi appuyée, et ce depuis le début de la mise en place des sanctions, en soulevant notamment cette question au Parlement Européen. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales