Reinhold Würth : l'Allemagne devrait tenter de comprendre la Russie

Reinhold Würth© Capture d'écran de wurth.ur.ru
Reinhold Würth

L’Europe doit rester unie et solidaire, en particulier avec la Russie, pour ne pas être menée à la baguette par les Etats-Unis, a estimé Reinhold Würth, l’un des hommes les plus riches de l’Allemagne.

«Les Etats-Unis d’Europe» sont l’avenir selon Reinhold  Würth, qui appelle toutes les nations du Vieux continent à la  solidarité financière. Dans une interview accordée au journal  Neue Zürcher Zeitung, le tycoon allemand de 80 ans  insiste sur le fait que les pays européens doivent s’unir et se solidariser au lieu d’entrer en conflit. Autrement, l’Europe se laissera tirailler entre les Etats-Unis et la Chine, a-t-il prévenu. C’est pourquoi Würth considère qu’il n’est pas sage de la part de l'Allemagne de froisser la Russie en prenant le parti des Etats-Unis sur des questions qui affectent sa sécurité nationale.

La longue interview retrace une grande partie de la vie et des pensées de l’homme d’affaires, de l’histoire  de son entreprise jusqu’à son avis sur les processus politiques mondiaux d’aujourd’hui. L’aviateur amateur et mécène surnommé «le roi du boulon», dont la fortune est estimée à neuf milliards d’euros par Forbes (qui le place dans les cent premiers de sa liste de milliardaires), n’a pas peur d’afficher haut et fort et point par point ses opinions.

Reinhold  Würth estime, en particulier, que l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder avait raison de miser sur le partenariat avec la Russie pour donner un nouveau souffle à la construction européenne et est  persuadé que la Russie et l’Union européenne (UE) peuvent aboutir à une compréhension mutuelle. La manière dont le dirigeant américain Barack Obama avait parlé de la Russie comme d’une «puissance régionale» en perte d’influence irrite l’entrepreneur qui met en garde les puissances occidentales contre la tentation d'humilier la Russie.  Enfin, Würth a exprimé une opinion bien tranchée sur la crise ukrainienne et sur le rattachement de la Crimée à la Russie dont «rêvaient», d'après lui, la plupart de ses habitants. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales