Le dernier épisode de Sherlock piraté : Twitter, en effervescence, interpelle les pirates russes

Le dernier épisode de Sherlock piraté : Twitter, en effervescence, interpelle les pirates russes Source: Reuters
Il y a des sujets avec lesquels on ne plaisante pas : sur Twitter, l'hypothèse d'un piratage russe de la série Sherlock a beaucoup fait jaser

C'était un rendez-vous très attendu : le dernier épisode de la quatrième saison de Sherlock devait être diffusé dimanche 15 janvier. La veille, une version en russe a fait son apparition sur internet, déchaînant les passions sur Twitter.

Les hackers russes sont à nouveau au centre de toutes les attentions, mais pour une raison que les utilisateurs de Twitter semblent cette fois prendre bien plus au sérieux que les prétendus piratages de l’élection présidentielle américaine. Ainsi, le samedi 14 janvier, le dernier épisode de la quatrième saison de la série britannique Sherlock s’est retrouvé sur internet un jour avant sa date de diffusion prévue.

La fuite à été aussitôt confirmée par le compte Twitter officiel de la série, qui compte parmi les plus populaires du moment. La production a instamment prié les fans de ne pas diffuser l’épisode intitulé The Final Problem, utilisant à cette occasion le hashtag #KeepMeSpoilerFree (Préservez-moi des spoilers).

La nouvelle de la fuite de cette épisode, dans sa version russe, a pourtant rapidement fait le tour de la toile, au grand dam des nombreux fans de la série qui, en Europe et aux Etats-Unis, attendent chaque semaine ce rendez-vous dominical. «Les gens ne peuvent-ils pas juste patienter ? Attendre un jour de plus ne va tuer personne !», s'indigne cette internaute.

Pour d'autres, c'est le talent des hackers russes qui est le fait marquant de cet incident : «Même Sherlock ne peut pas déjouer les pirates russes.»

«Comment la troisième guerre mondiale a-t-elle éclaté ? Le 14 janvier, un jour avant la diffusion de The Final Problem, que la Russie a fait fuiter», ironise cet utilisateur de Twitter.

Pour d'autres, un cap a été franchi : «C'est vous, les Russes ? Faites élire Trump président, mais ne piratez pas Sherlock

Sujet de plaisanteries des internautes, le lien avec l'élection présidentielle en a inspiré plus d'un, à l'instar de celui-ci qui imagine un dialogue entre les deux présidents : «Trump : j'ai les codes nucléaires. Poutine : j'ai le dernier épisode de Sherlock

D'autres, plus rationnels, demandent aux fans de la série de «ne pas accabler la Russie de tous les maux de la terre».

Enfin, certains sceptiques s'interrogent sur le choix stratégique de la production qui, au lieu de «tenter de retirer l'épisode», a préféré «tweeter et répandra la nouvelle dans le monde entier».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.