Donetsk : 100 violations du cessez-le-feu en 24h

Soldats ukrainiens Source: Reuters
Soldats ukrainiens

Les forces de la République autoproclamée de Donetsk estime que le cessez-le-feu a été violé près de 100 fois dans les dernières 24h. Côté ukrainien, on dénombre six morts et 14 blessés dans le même laps de temps.

Depuis quelques semaines, la tension est montée d'un cran dans le Donbass. Après avoir touché des zones habitées, notamment dans la zone de Gorlovka, Le coeur des combats s'est déplacé vers l'aéroport de Donetsk, cible stratégique pour chacun des deux camps, qui a déjà été le théatre de féroces batailles depuis le début du conflit.

«Nous avons décelé 99 violations du cessez-le-feu [établi par les accords de Minsk-2, NDLR]», a déclaré le ministre de la Défense de la République autoproclamée de Donetsk, relayé par l’agence TASS. «25 tirs de mortier et 74 projectiles de calibre 92 et 120 millimètres ont été lancés», a-t-il ajouté. Le bilan humain chez les civils et les militaires n’a pas encore été communiqué.

En savoir plus : Kiev continue à bombarder Donetsk et ses environs, l’OSCE sonne l’alarme

De l’autre côté de la ligne de front, «des tirs de mortier et d’artillerie» ont visé les «positions de Mariinka et Krasnogorivka», a annoncé le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko, relevé par l’AFP. Ce dernier estime que «l'ennemi a recours à des chars, à des véhicules blindés et à de l'artillerie lourde». On fait état côté ukrainien de six morts et 14 blessés.

La mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a publié un rapport vendredi jugeant que le «niveau de violence au sein et aux alentours de l'aéroport de Donetsk restait élevé».

En savoir plus : OSCE : la ville de Donetsk secouée par 249 explosions en 9 heures

Plus de 6 000 personnes ont péri dans le conflit armé dans l’est de l’Ukraine depuis son commencement en avril 2014. D’après le maire de Donetsk, ville au centre des combats entre les forces pro-gouvernementales et les milices populaires hostiles aux autorités de Kiev, plus de 3 500 bâtiments ont été endommagés depuis le début de l’opération militaire dite «antiterroriste» de Kiev dans le Donbass.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales