Dossier contre Trump : la BBC «sombre au niveau de Buzzfeed» estiment certains Britanniques

Dossier contre Trump : la BBC «sombre au niveau de Buzzfeed» estiment certains Britanniques © Peter Nicholls Source: Reuters
Le siège de la BBC à Londres

La BBC a été vertement critiquée pour avoir donné du poids aux prétendues révélations concernant un dossier compromettant de Moscou contre Donald Trump, allant jusqu'à affirmer que d'autres sources attesteraient l’existence de la soi-disant sex-tape.

Le média d'Etat britannique s'est attiré les foudres de son public en relayant les allégations de son reporter, indiquant qu'il existait d'autres sources qui attesteraient l'existence d'une prétendue sex-tape compromettante pour Donald Trump. Le milliardaire aurait été filmé à son insu dans sa chambre d'hôtel lors d'un de ses voyages à Moscou. 

Lire aussi : Vous êtes une chaîne de «fake news» : Donald Trump punit CNN et Buzzfeed

Le député travailliste Philip Davies a accusé la BBC d'hurler avec les loups et de se joindre aux efforts déployés pour affaiblir Donald Trump avant qu'il n'entre à la Maison Blanche. «Il me semble que la BBC est toujours en mode Brexit. Ils n'ont pas pu accepter ni comprendre et ils ont fait tout leur possible pour que le résultat [du référendum] soit annulé», a-t-il déclaré au Mail Online. «On dirait qu'il font la même chose avec l'élection à la présidence de Donald Trump», a-t-il ajouté. 

«La BBC vient juste de sombrer au niveau de Buzzfeed. C'est une véritable honte», a posté le journaliste de la radio britannique LBC, Iain Dale. 


David Vance, un blogueur tenant un site internet dénonçant les travers de la BBC, écrit : «10 minutes à écouter la BBC, le média d'Etat est en mode "Attrapez Trump". Le biais est profond et totalement inefficace.»

Un rapport de 35 pages contenant de nombreuses allégations sur Donald Trump a été publié par BuzzFeed, et aurait été rédigé par un ancien officier du renseignement britannique. Il évoque notamment des échanges supposés de renseignements pendant plusieurs années entre le président élu des Etats-Unis, ses proches et le Kremlin.

Donald Trump, lors de sa conférence de presse du 11 janvier, ne s’est d’ailleurs pas privé de fustiger violemment BuzzFeed, qualifiant le site de «tas d'ordures sur le déclin». Concernant la BBC, le président élu avait déclaré, après la question du reporter britannique : «Voilà une autre beauté.»

Lire aussi : Le chef du renseignement américain assure que le mémo sur Trump ne vient pas de ses services

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.