Attentats en Afghanistan : cinq émiratis en charge de missions humanitaires tués à Kandahar

- Avec AFP

Attentats en Afghanistan : cinq émiratis en charge de missions humanitaires tués à Kandahar © Omar Sobhani Source: Reuters
Les services de secours après l'une des attaques du 10 janvier

Cinq responsables émiratis figurent parmi les victimes de l'attentat qui a visé le 10 janvier au soir la résidence du gouverneur de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, ont annoncé les autorités d'Abou Dhabi.

Les cinq responsables émiratis travaillaient sur «des projets humanitaires, d'éducation et de développement» et ont été «tués dans l'attentat terroriste» qui a touché la résidence du gouverneur de Kandahar, apprend-on d'une déclaration officielle qui donne l'identité des cinq victimes de l'attentat du 10 janvier.

Le président des Emirats, Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, a ordonné que tous les drapeaux sur les bâtiments publics soient mis en berne pendant trois jours afin d'honorer «les martyrs qui ont donné leur vie pour la défense de causes humanitaires».

La résidence du gouverneur de Kandahar a été visée dans la soirée du 10 janvier par un attentat à l'explosif au moment où le gouverneur recevait l'ambassadeur des Emirats Arabes Unis en Afghanistan Juma Mohammed Abdullah Al Kaabi et une délégation.

Le gouverneur et l'ambassadeur ont été blessés dans l'attaque qui a fait 13 morts et autant de blessés, selon le chef de la police de la province.

«Les explosifs avaient été placés dans les canapés et ont détonné pendant le dîner» a précisé le chef de la police. «Certaines victimes, totalement brûlées, n'ont pu être identifiées» immédiatement.

Les Emirats sont impliqués dans de nombreux projets de développement à travers le monde arabe, ainsi qu'en Afghanistan et au Pakistan.

Outre Kandahar, des attentats meurtriers ont également frappé le 10 janvier Kaboul et Lashkar Gah la capitale du Helmand (sud).

A Kaboul, le ministère de la Santé a dénombré au moins 30 tués et 80 blessés dans un double attentat revendiqué par les talibans et qui a eu lieu à la sortie des bureaux des annexes du Parlement afghan.

Lire aussi : «Mort à Daesh» : des chiites manifestent contre l'EI en Afghanistan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales