Dix employés du consulat tunisien à Tripoli, en Libye, enlevés par des inconnus armés

Tripoli, la capitale tunisienne
Tripoli, la capitale tunisienne

Un groupe d’hommes armés non-identifiés a pris d’assaut le consulat de Tunisie à Tripoli et a enlevé 10 employés de la mission tunisienne, y compris le vice consul, a annoncé le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Le ministère a condamné fermement cet acte en le qualifiant d’ «atteinte flagrante à la souveraineté tunisienne» et de violation du droit international, qui garantit la sécurité des missions diplomatiques et consulaires.

Pour le moment, le ministère travaille étroitement avec tous les acteurs concernés en Lybie pour libérer ses employés enlevés et appelle les ressortissant tunisiens à Tripoli et dans tout le pays «à une extrême prudence» pendant leurs déplacements.

Pour le moment, aucun groupe n’a revendiqué cette attaque.

Le terrorisme prospère en Libye depuis le renversement et la mort de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Le pays déchiré entre de multiples milices tribales est actuellement soumis à une dyarchie : d’un côté, un parlement élu et un Premier ministre reconnu par la communauté internationale, Abdallah al-Thani, siègent à Tobrouk; et de l’autre côté, le Congrès général national islamiste tient la capitale Tripoli aux côtés du gouvernement du reconnu du Premier ministre Omar Al-Hassi. Certaines portions du territoire libyen sont entièrement contrôlées par l’Etat islamique ou d'autres factions djihadistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales