«Boots on the ground» : la coalition internationale aurait mené une opération au sol en Syrie

«Boots on the ground» : la coalition internationale aurait mené une opération au sol en Syrie © Rodi Said Source: Reuters
Un combattant des forces démocratiques syriennes au nord de Raqqa (image d'illustration)

Selon des sources concordantes, Washington, qui mène la coalition internationale, a effectué une action commando au sol en Syrie, dans laquelle 25 djihadistes ont été tués. Seules trois opérations de ce type avaient jusqu'à présent été répertoriées.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis aurait mené une opération commando au sol le 8 janvier dans l’est de la Syrie. Selon un responsable des forces démocratiques syriennes (FDS), un groupe arabo-kurde, soutenu par les Etats-Unis, qui lutte contre l’Etat islamique, 25 djihadistes ont été tués.

Le responsable des FDS a précisé à l’AFP que quatre hélicoptères Apache, en plus de deux hélicoptères chargés de leur sécurité, avaient atterri dans le village d'al-Koubar. «Le commando a visé des véhicules de Daesh en provenance de la ville de Raqqa, il y a eu des combats, des djihadistes ont été tués et d'autres ont été faits prisonniers», poursuit cette source sous couvert d’anonymat, qui explique également que le commando avait pour cible «des responsables importants».

L’information a été confirmée par une source militaire syrienne à l’AFP, qui affirme que «les radars de l'armée ont repéré l'opération», sans pouvoir pour autant en déterminer la nature. 

Si la coalition internationale a reconnu par un courrier électronique laconique auprès de l’AFP avoir «mené une opération dans cette zone», elle n'a pas apporté plus de précisions, ne confirmant pas son intervention au sol.

Lire aussi : Syrie, les Etats-Unis admettent officiellement leur présence au sol aux côtés des Kurdes

Jusqu'à présent, seule trois opérations au sol avaient été officiellement répertoriées. En 2014, un raid américain avait tenté, sans succès, de libérer l'otage James Foley. En mai 2015, une équipe des forces spéciales américaines avait éliminé Abu Sayyaf, un haut responsable de Daesh. Le 25 mars 2016, Abou Alaa al-Afari, présenté par les Etats-Unis comme le numéro 2 de l'Etat islamique, avait été tué par les forces spéciales américaines après avoir intercepté son véhicule. 

Lire aussi : La coalition menée par les Etats-Unis admet avoir tué au moins 188 civils en Syrie et en Irak

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage