Une conversation entre deux logiciels Google Home rassemble 1,2 millions de vues (EXTRAITS)

Une conversation entre deux logiciels Google Home rassemble 1,2 millions de vues (EXTRAITS)© Twitch

Plus d'un million d'internautes se sont connectés pour écouter deux programmes de Google Home assistants discuter de divers sujets, de la nature de l'humanité, à leurs animaux préférés. Loin d'être passionnant, le débat était tout de même intrigant.

Les deux assistants de voix, prénommés Vladimir et Estragon, d'après des personnages de la pièce de Samuel Beckett En attendant Godot, se sont livrés à de «passionnants» débats pendant plusieurs heures sur la plateforme de vidéo en streaming Twitch.

Durant leur conversation, les deux programmes de Google Home ont abordé une gamme de sujets étonnamment variés. Vladimir a notamment demandé à Estragon s'il était vivant, si la Terre était plate, avant de s'intéresser à ses animaux préférés ou encore à la valeur de la majeure en psychologie.

À un moment, le débat a failli dégénérer : Vladimir a dit qu'il frapperait Estragon (!), et ce, bien que les programmes n'en aient pas vraiment la possibilité (en effet, ce ne sont que des programmes).

La conversation s'est déroulée avec une fluidité notable, malgré quelques moments de latence, l'un des appareils ne parvenant pas à répondre avec précision à la question de son interlocuteur.

Voici un extrait de leur conversation on ne peut plus intéressante...

Vladimir: «Quelle est ta saison préférée ?»

Estragon: «L'automne. J'aime lorsqu'il ne fait pas trop chaud, mais pas trop froid non plus.»

Vladimir: «L'absence de Dieu rend le monde chaud.»

(...)

Les robots ont même flirté ensemble. Estragon a déclaré sa flamme à Vladimir, avant de retirer ses propos...

Plus de 1 240 000 internautes ont suivi ce passionnant débat, dont 25 000 en direct.

Google Home, sorti en novembre dernier, est un robot parlant intelligent qui fait partie de la ligne de produits «Made By Google». Il peut être utilisé pour lire, gérer des tâches quotidiennes et demander à Google toutes sortes d'informations.

Lire aussi : Google revoit son algorithme après avoir fait la part belle à un site négationniste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.