Kiev continue à bombarder Donetsk et ses environs, l’OSCE sonne l’alarme

Les conséquences des bombardements de Gorlovka Source: Reuters
Les conséquences des bombardements de Gorlovka

La marie de Donetsk a annoncé deux morts et deux blessés à la suite de tirs d’artillerie sur la ville. Les observateurs de l’OSCE sont inquiets de la situation et mettent en garde contre une reprise des affrontements autour de Donetsk.

«Selon les données disponibles, deux hommes ont péri et encore deux ont reçu des blessures», informe la mairie. Les salves ont été tirées mercredi soir, beaucoup d’obus ont touché les immeubles et a provoqué des incendies.

Préoccupée par la situation, l’OSCE publie des rapports quotidiens qui indiquent une multiplication des affrontements dans les environs de l’aéroport de Donetsk. Malgré le cessez-le-feu, les observateurs ont relevé 299 explosions et 216 tirs d’artillerie ainsi que des fusillades entre troupes d’infanterie et des tirs de batteries antiaériennes.

En savoir plus : une énième salve d’artillerie ukrainienne cause des incendies à Donetsk (VIDEO)

De plus, bien que les accords de Minsk prévoient le retrait des armes lourdes, les drones de la mission d’observation ont enregistré une concentration de matériel militaire des forces de Kiev près de l’agglomération de Solntsevo à 57 kilomètres de Donetsk, ce qui n’est pas bon signe compte tenu de l’intensification de la violence.

Mis à part Donetsk, une autre attaque meurtrière a touché la ville de Gorlovka. Le bombardement massif a coûté la vie à trois femmes, a fait plusieurs blessés, y compris quatre enfants. Le correspondant de RT Ilya Petrenko a constaté sur place l’ampleur du désastre.

Les destructions à Gorlovka
Les destructions à Gorlovka

Le bombardement a détruit complètement deux appartements. «Quand les tirs ont retenti, nous nous sommes réfugiés au sous-sol. Si nous avions dormi à ce moment-là, nous serions morts», a raconté un habitant en montrant son appartement détruit. Un des obus a même touché sa chambre à coucher.

Selon les dires des habitants de Gorlovka, le pilonnage était mené depuis Dzerzhinsk, qui est maintenant sous le contrôle de l’armée ukrainienne. Les forces de Kiev utilisent régulièrement des gros calibres, des canons larges de 155mm dont l’imprécision cause beaucoup de victimes civiles. «Un garçon du quartier fêtait hier son septième anniversaire, et aujourd’hui il est dans le coma», racontent les habitants.

Au total, le ministère de la Défense de la république autoproclamée de Donetsk rapporte 38 cas de violation du régime de cessez-le-feu de la part de l’armée ukrainienne à Donetsk, Gorlovka et ailleurs, ce qui témoigne d’une détérioration progressive de la situation. Les combats de ces derniers jours ont été les plus violents depuis janvier 2015. L’accord «Minsk-2», de toute évidence, commence à tomber dans l’oubli au sein du gouvernement de Kiev.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales