Destruction de documents par l'administration Obama : la prime de Wikileaks monte à 30 000 dollars

Destruction de documents par l'administration Obama : la prime de Wikileaks monte à 30 000 dollars © Carlos Barria Source: Reuters
Barack Obama

Alors que Wikileaks proposait 20 000 dollars pour toute preuve de destruction de document compromettants par l'administration Obama, l'organisation a fait savoir que grâce à un généreux donateur, cette récompense serait maintenant de 30 000 dollars.

«Nous avons augmenté la récompense pour toute information menant à l'arrestation ou à la mise à jour de tout agent de l'administration Obama détruisant des informations à 30 000 dollars, grâce à un donateur s'étant fait connaître», a annoncé sur son Twitter l'organisation WikiLeaks. 

«Avis aux administrateurs informatiques : ne laissez pas la Maison Blanche détruire à nouveau l'histoire des Etats-Unis ! Copiez [les documents] maintenant, et envoyez [les] à WikiLeaks !», avait annoncé le 4 janvier l'organisation spécialisée dans les révélations de documents secrets.

Le but de Julian Assange ? Essayer de prendre la main dans le sac l'administration de Barack Obama, qui pourrait être tentée de faire disparaître des dossiers compromettants avant l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. 

WikiLeaks est connue pour avoir fait fuiter des centaines de milliers de documents concernant les Etats-Unis, dont les courriels du directeur de campagne d'Hillary Clinton ayant révélé les malversations du parti démocrate lors de la primaire opposant la candidate à Bernie Sanders.

Lire aussi : Reuters affirme que Washington aurait «des preuves» du piratage russe, mais n'en publie aucune

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage