Un Tunisien de 26 ans arrêté en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Berlin

Un Tunisien de 26 ans arrêté en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Berlin
Un contact d'Anis Amri à Berlin a été interpellé : la police veut déterminer son implication dans l'attentat de Berlin

L'homme faisait l'objet d'une surveillance pour avoir perçu induement plusieurs aides sociales réservées aux demandeurs d'asile. Il a été inculpé pour fraude sociale.

Les autorités allemandes ont annoncé ce mercredi 4 janvier avoir procédé à l'arrestation d'un nouveau suspect dans l'enquête sur l'attentat de Berlin. Il s'agit d'un Tunisien de 26 ans, suspecté d'avoir joué un rôle dans l'hébergement d'Anis Amri, l'auteur de l'attaque au camion perpétrée le 19 décembre dernier sur un marché de Noël. 

L'homme a été placé en garde à vue, a annoncé le procureur de Berlin, après que la police a procédé à la saisie de plusieurs appareils de communications à son domicile au cours d'un raid conduit la veille. Selon le journal BILD, il faisait l'objet d'une surveillance depuis le printemps 2016 car il aurait perçu, entre avril et novembre 2015 à Leipzig, Mettmann et Berlin des prestations sociales pour les demandeurs d'asile. Ne disposant pas d'assez de preuve pour le lier à l'attentat lui-même, les policiers ont donc dû l'incarcérer pour «fraude sociale». 

Les deux hommes se seraient rencontrés fin 2015. Ils se seraient également donné rendez-vous sur la Breitscheidplatz la veille de l'attentat, à l'endroit précis où se situait le marché de Noël qu'il s'apprêtait à attaquer. Dans un restaurant, ils auraient eu une conversation longue et agitée, ce qui conduit les policiers à penser que le suspect était au moins au courant du projet d'Anis Amri.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.