Syrie : selon un porte-parole rebelle, Obama ne s'en est jamais pris sérieusement à Daesh

Syrie : selon un porte-parole rebelle, Obama ne s'en est jamais pris sérieusement à Daesh© Capture d'écran, CNN International
Oussama Abou Zeid, porte-parole de l'Armée syrienne libre (un rassemblement de groupes rebelles syriens)

Interrogé par la chaîne américaine CNN, le porte-parole de l'Armée syrienne libre a accusé le président américain d'avoir donné de faux espoirs aux rebelles, mais aussi de n'avoir jamais mis tous les moyens à sa disposition pour vaincre l'EI.

«Je suis presque certain que Daesh n’a pas encore été frappé sérieusement [par les Etats-Unis]», a déclaré Oussama Abou Zeid, porte-parole de l'Armée syrienne libre (l'ASL, une coalition de groupes rebelles syriens), lors d'une interview accordée à la chaîne américaine CNN le lundi 2 janvier.

Une accusation lourde, puisque l'administration Obama, qui soutient des groupes insurgés luttant à la fois contre l'armée régulière syrienne et l'Etat islamique (EI), prétend faire de ce dernier sa cible privilégiée. «C'est ma priorité numéro un [...]. Nous continuerons de combattre Daesh jusqu'à les chasser de Syrie et d'Irak, et que [le groupe] soit finalement détruit», avait en effet lancé le président américain en mars dernier, lors d'une visite en Argentine. Le gouvernement des Etats-Unis, en outre, a accusé à de nombreuses reprises Damas de privilégier la guerre contre les rebelles prétendument «modérés» à celle contre les combattants des Daesh...

Dans son entretien à CNN, Oussama Abou Zeid a également reproché à l'actuel locataire de la Maison Blanche de s'être montré trop timoré dans son aide aux groupes rebelles – quand bien même, pas plus tard qu'au début du mois de décembre, Washington a décidé de lever des restrictions sur l'aide militaire américaine à l'opposition syrienne ! «Obama nous a donné de faux espoirs, il nous a fait des promesses, en même temps qu’il signait des accords avec l’Iran (allié de Damas)», a ainsi déploré le responsable rebelle.

Lire aussi : Syrie : des djihadistes acquièrent des missiles antiaériens, nouvelle «fuite» d’armes occidentales ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.