Selon les autorités britanniques, Daesh compte lancer des attaques chimiques massives au Royaume-Uni

Selon les autorités britanniques, Daesh compte lancer des attaques chimiques massives au Royaume-Uni© Stringer Source: Reuters
Des terroristes de Daesh (photographie d'illustration)

Alors que la menace terroriste reste extrême en Europe, le ministre de la Sécurité britannique a averti que l'Etat islamique ferait tout son possible pour tuer un maximum de personnes au Royaume-Uni – éventuellement au moyen d'armes chimiques.

«Les ambitions de l'Etat islamique, ou Daesh, sont clairement de lancer des attaques touchant un nombre massif d'individus», a prévenu le ministre de la Sécurité britannique, Ben Wallace, dans une interview au Sunday Times, le 1er décembre, avant d'ajouter que l'organisation djihadiste souhaitait «faire mal et terroriser autant de personnes que possible».

Pour s'y prendre, a assuré le membre du gouvernement, les djihadistes de Daesh pourraient utiliser des armes chimiques contre la population civile, n'ayant aucune objection morale à cela. Et pour illustrer ses propos, le haut responsable a rappelé que le démantèlement d'une cellule de l'Etat islamique au Maroc avait révélé des projets de ce type-là, ciblant l'Europe.

Le Royaume-Uni, en particulier, pourrait constituer une cible privilégiée pour les combattants de Daesh, en raison du nombre élevé (800, selon les chiffres officiels) de ressortissants britanniques partis rejoindre les terres du djihad syro-irakiennes. «Notre grande crainte est que si Mossoul [en Irak] et d'autres bases de Daesh tombent, un nombre important de Britanniques combattant pour Daesh [...] voudront certainement rentrez chez eux», a confié Ben Wallace. En outre, les aspirants djihadistes vivant au Royaume-Uni, qui se sont vus refuser l'accès aux territoires syrien ou irakien, pourraient selon lui voir leur frustration croître... et représenter une menace terroriste d'autant plus grande pour la société britannique.

Cette annonce peu rassurance survient moins de deux semaines après une attaque meurtrière sur le marché de Noël de Berlin, le 19 décembre dernier, qui a été revendiquée par l'Etat islamique.

Lire aussi : Les Tunisiens manifestent contre le retour des djihadistes partis à l'étranger (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»