ONU : adoption d'une résolution contre la colonisation israélienne, les Etats-Unis s'abstiennent

ONU : adoption d'une résolution contre la colonisation israélienne, les Etats-Unis s'abstiennent © Nir Alon Source: www.globallookpress.com
Vue générale de la colonie israélienne d'Eli, en Cisjordanie occupée

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté un projet de résolution réclamant l'arrêt de la colonisation israélienne, après que les Etats-Unis ont décidé de ne pas utiliser leur droit veto, mais de s’abstenir.

14 membres du Conseil de Sécurité se sont prononcés en faveur du projet de résolution réclamant l'arrêt de la colonisation menée par l'Etat d'Israël. Un seul pays, les Etats-Unis, s'est abstenu.

Le texte, rédigé par les Palestiniens et présenté au nom du groupe arabe à l'ONU, exhorte Israël à «cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est» et qualifie les colonies israéliennes de «violation flagrante» du droit international.

Alors que l'ambassadeur israélien à l'ONU Danny Danon a critiqué la décision des Etats-Unis de s'abstenir, le porte-parole de l'Autorité palestinienne Nabil Abou Roudeina s'est lui réjoui de l'issue du vote, la qualifiant de «grand camouflet» pour l'Etat hébreu.

Quant au premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, il a indiqué dans un communiqué : «Israël rejette cette résolution anti-israélienne honteuse des Nations unies et ne s'y conformera pas.»

Tandis que la rumeur, laissant entendre que l'administration Obama ne mettrait pas son veto, grandissait ces derniers jours, un haut responsable israélien avait accusé le président sortant et son secrétaire d'Etat John Kerry d'être à l'origine du projet.

«L'administration américaine a secrètement concocté avec les Palestiniens une résolution anti-israélienne radicale, derrière le dos d'Israël, qui encouragerait le terrorisme et les boycotts», avait déclaré le responsable à l'AFP sous couvert d'anonymat.

Dans un message implicitement adressé à l'administration du président sortant Barack Obama, le président élu Donald Trump, qui entrera en fonction fin janvier, avait estimé que le projet de résolution devrait faire l'objet d'un veto américain.

Il s'agit de la première résolution sur le conflit israélo-palestinien a être adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU depuis près de huit ans.

Un projet de résolution similaire avait été proposé en 2011 mais il s'était alors heurté au veto des Etats-Unis.

Les Nations unies considèrent les colonies israéliennes comme illégales au regard du droit international et ont plusieurs fois exhorté Israël à y mettre fin. Malgré cela, l’Etat hébreu poursuit sa politique en construisant de nouveaux logements dans des territoires palestiniens occupés.

Lire aussi : Israël : Netanyahou presse les Etats-Unis d'opposer leur veto au vote de l'ONU sur les colonies

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage