Pologne : un homme né sans une de ses mains bénéficie de la première greffe de ce genre dans le pays

Pologne : un homme né sans une de ses mains bénéficie de la première greffe de ce genre dans le pays© © umed.wroc.pl

Grande première en Pologne : un homme né sans main gauche s'est fait greffer avec succès la main d'un donneur décédé. Il s'agit d'une première mondiale, ce type de greffe étant généralement réservées à des victimes d'accident.

Grand moment de fierté pour les médecins polonais de l’hôpital de l'université médicale de Wroclaw, qui ont annoncé le 22 décembre dans un communiqué avoir réussi à greffer la main d'un donneur décédé sur un homme né sans main gauche. 

Le jeune homme de 32 ans, dont l'identité n'a pas été dévoilée, serait ravi de son opération, et pourrait déjà bouger les doigts. 

Pour les chirurgiens, c'est une première mondiale, les greffes étant généralement effectuées sur des personnes ayant perdu un membre, plutôt que sur des gens nés sans. 

Selon Adam Domanasiewicz, l'opération, qui a duré 13 heures, n'a pas été une mince affaire : «Nous avons dû gérer et adapter la main d'une personne à un autre corps, connecter des vaisseaux différents, des nerfs, des muscles et des tendons qui différaient entre le donneur et le receveur», explique-t-il. 

Deux équipes se sont partagées le travail, l'une s'affairant à détacher la main, l'autre à la greffer. 

Les greffes de mains ont commencé à fonctionner dans les années 2000. Une telle opération nécessite de nombreuses précautions en amont, tant sur le plan physique que psychologique, afin de s'assurer que le receveur est prêt à vivre avec la main d'une autre personne. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales