Autriche : arrestation d'un demandeur d'asile marocain soupçonné de projet «terroriste»

- Avec AFP

Autriche : arrestation d'un demandeur d'asile marocain soupçonné de projet «terroriste»© Harald Dostal Source: AFP
Un individu suspecté d'être un militant djihadiste de l'Etat islamique et d'avoir participé aux attentats de Paris est emmené par la police autrichienne à Linz en juillet 2016

Le parquet de Salzbourg a annoncé le 20 décembre l'arrestation d'un réfugié marocain soupçonné d'avoir voulu commettre des attentats durant les fêtes. L'Autriche a également annoncé un renforcement de ses dispositifs sécuritaires.

Un demandeur d'asile marocain été arrêté par les forces spéciales dans une commune des Alpes autrichiennes, non loin de la frontière allemande.

Ce migrant marocain âgé de 25 ans, placé en détention, fait l'objet d'un «soupçon de participation à une organisation terroriste», selon le parquet de Salzbourg qui a rendu son arrestation publique le 20 décembre. L'individu avait été arrêté la veille dans un centre d'accueil pour réfugiés, à Fuschl.

L'enquête a été ouverte le mois dernier sur la base d'«informations» évoquant «un présumé attentat terroriste à Salzbourg durant la période de Noël/Nouvel an», a précisé le parquet dans un communiqué.

La perquisition menée dans le foyer pour migrants a permis de saisir des équipements électroniques et «plus de 8 000 euros» en liquide. Aucun matériel nécessaire à l'exécution d'un attentat n'a toutefois été découvert, a encore indiqué le parquet.

L'Autriche a par ailleurs annoncé le même jour un renforcement général de ses dispositifs de sécurité pour le fêtes, au lendemain d'un attentat mortel visant un marché de Noël à Berlin et qui a causé la mort de douze personnes, percutées par un camion qui a foncé dans la foule. 

L'Autriche, qui a accueilli plus de 130 000 migrants depuis début 2015, a vu transiter plusieurs auteurs des attentats de Paris de novembre 2015 lors de la crise migratoire de l'an passé. Un Algérien et un Pakistanais soupçonnés d'avoir voulu participer à ces attentats ont été arrêtés à Salzbourg en décembre 2015 et extradés vers la France. Le procès de deux de leurs complices présumés, un Marocain et un Algérien, doit reprendre le 2 février à Salzbourg.

Lire aussi : 6 000 alarmes anti-agression sexuelle distribuées pour les fêtes de fin d'année en Autriche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage