Après Berlin, faut-il interdire les marchés de Noël ? Le sondage qui fâche

Après Berlin, faut-il interdire les marchés de Noël ? Le sondage qui fâche© Benoit Tessier Source: Reuters

Un sondage publié sur le site du Figaro demande aux internautes s'ils trouvent qu'il serait plus sage d'interdire les marchés de Noël pour éviter d'autres attentats en cette période de fêtes. L'immense majorité est contre. Et elle le fait savoir.

Au lendemain de l'attentat perpétré à Berlin, nombreux sont ceux qui se sont posés la question si oui ou non il fallait dans ce contexte pour le moins tendu, interdire purement et simplement les marchés de Noël. 

Cette question, notamment articulée par Le Figaro par le biais d'un sondage très simple et direct (C'est soit «Oui», soit «Non» ... pas d'option «ne sait pas»), en a mis en colère plus d'un. Et la réponse semble être majoritairement négative : 90% de «Non» sur le site du Figaro.

Aussi, mis à part ce résultat écrasant, les twittos n'ont pas manqué de réagir avec indignation à l'éventualité de voir les marchés de Noël fermés pour des raisons de sécurité.

Tandis que certains qualifient le sondage du Figaro de honteux ...

... d'autres y voient une aubaine pour les terroristes, considérant qu'en cédant à la terreur, cette dernière aura le dernier mot.

Il y a aussi des internautes beaucoup moins conciliants, qui sur le ton de l'ironie, proposent de «se convertir à l'islam» et de «vivre sous la charia» pour que les terroristes islamistes leur fichent la paix.

L'ironie est également de mise sur Twitter, où les internautes considèrent qu'une interdiction des marchés de Noël pour des raisons de sécurité serait une absurdité totale et un acte inutile : 

D'autres, véritablement outrés par un tel sondage, notamment le maire FN de Hénin-Beaumont Steeve Briois, se demandent comment il serait possible d'interdire une manifestation ancrée dans la culture européenne et chrétienne.

Un parallèle ironique a également été fait avec les attentats perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015, un twittos demandant au Figaro, s'il ne faudrait pas, du coup, fermer les journaux ...

Parmi les twittos, certains déplorent que la question puisse même se poser et y voient une atteinte profonde à la culture française «au nom du multiculturalisme».

Il y en a quand même qui gardent leur sens de l'humour !

Et d'autres qui se demandent si la fermeture des marchés de Noël ne mènerait pas à long terme, à la fermeture de tous les lieux appartenant à la culture chrétienne ...

... et puis finalement de tous les lieux fréquentés où ont eu lieu des attentats ou sujets à en voir se produire ...

Cet agacement certain visible chez les internautes quant à la proposition de fermer les marchés de Noël, ne semble cependant pas les rendre très confiants pour autant. Un autre sondage, publié par LCI leur demandait s'ils redoutaient de se rendre à un marché de Noël ou à tout autre événement festif et fréquenté après les attentats de Berlin.

La majorité (44%) a déclaré : «Oui [je redoute d'y aller], mais j'irai quand même». 33% ont répondu «Non [je ne redoute pas d'y aller]» et 23% ont répondu «Oui [je redoute d'y aller et du coup je n'irai pas]». 

Sondage ou pas donc, au lendemain de l'attentat meurtrier perpétré sur un marché de Noël à Berlin par le conducteur d'un camion qui a foncé dans la foule, faisant au moins 12 morts et 48 blessés, le sentiment d'insécurité est palpable chez les citoyens des pays européens.

En France et en Italie notamment, les autorités ont renforcé drastiquement la sécurité sur les marchés de Noël, un événement culturel incontournable en cette période de fêtes de fin d'année.

Lire aussi : Attentat de Berlin : «Les djihadistes sont prêts à porter un nouveau coup»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales