La politique migratoire d'Angela Merkel incendiée sur Twitter après l’attaque terroriste de Berlin

La politique migratoire d'Angela Merkel incendiée sur Twitter après l’attaque terroriste de Berlin© Hannibal Hanschke Source: Reuters
La chancelière allemande Angela Merkel sous le feu des critiques après l'attentat de Berlin

Alors que des informations contradictoires circulent sur l'identité de l’auteur de l’attentat de Berlin, des internautes ont vivement attaqué la chancelière allemande pour sa politique migratoire, allant jusqu'à réclamer sa démission.

Au lendemain de l’attaque d’un marché de Noël à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel a été attaquée de toutes parts sur Twitter. Les internautes estiment que sa politique migratoire a mis son pays en danger.

Le Néerlandais Geert Wilders, chef de la formation anti-immigration Parti pour la liberté, a ainsi publié un montage d’une photo d’Angela Merkel, les mains couvertes de sang.

D'autres montages mettant en scène la chancelière ont été partagés. Sur l'un, on la voit affublée d'un voile alors qu'un autre la met en scène à la place du conducteur du camion qui a foncé dans la foule, faisant 12 morts et des dizaines de blessés.

De nombreux appels à la démission ont par ailleurs afflué, alors qu'Angela Merkel briguera un quatrième mandat lors des élections fédérales allemandes, qui auront lieu entre août et octobre 2017.

Si, par le passé, Angela Merkel a reconnu que les terroristes tiraient profit de l’afflux de migrants pour s'infiltrer dans les pays européens, elle n'en défend pas moins sa politique migratoire de porte-ouverte. Lors d’un meeting en septembre, elle avait déclaré : «Le phénomène du terrorisme islamiste, ou de Daesh, n’est pas un phénomène qui est arrivé avec les réfugiés.»

Dans les heures qui ont suivi l'attaque d'un marché de Noël berlinois par le chauffeur d'un camion qui a foncé dans la foule le 19 décembre, les médias allemands ont affirmé, citant le ministère de l’Intérieur, que le suspect était un migrant pakistanais de 23 ans. Le chef de la police berlinoise a par la suite démenti cette information, ajoutant que la «mauvaise personne» avait été arrêtée et que l’auteur de l'attentat était peut-être toujours dans la nature.

Lire aussi : Attaque au camion : la police berlinoise «pas certaine» d'avoir arrêté le conducteur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales