L’armée électronique syrienne fait tomber le site de l’armée américaine

Le code binaire© Kacper Pempel Source: Reuters
Le code binaire

Un groupe de hackers soutenant le gouvernement syrien a reconnu avoir piraté le site officiel de l’armée américaine quelques heures après que Barack Obama a réclamé l’introduction de nouvelles loi concernant la cyber sécurité lors du sommet du G7.

Le site internet Army.mil a été piraté le 8 juin. Dans le cache, on pouvait voir des messages comme «Piraté par l’Armée électronique syrienne», «Arrêtez d’entraîner des terroristes !» et «Votre gouvernement est corrompu, ne l’écoutez pas !».

Les hackers ont revendiqué leur responsabilité sur Twitter, juste après l’intrusion et posté des images de leur forfait. L’une d’elles montre que les hackers ont utilisé la plateforme de diffusion numérique Limelight pour prendre le contrôle du site américain.

Une fois piraté, le site est devenu inaccessible. Les autorités américaines ont confirmé l’avoir déconnecté afin d’éviter que des données hébergées sur leur plateforme ne soient compromises. «L’armée a pris des mesures préventives appropriées pour s’assurer qu’il n’y avait aucune fuite de données de l’armée», a déclaré le brigadier général Malcolm Frost.

L’Armée électronique syrienne est un groupe connu pour la diffusion de messages favorables au régime de Bachar al-Assad. Dès le début de la guerre en Syrie, cette organisation s’est attaquée régulièrement aux sites de médias tels que le New York Times, Forbes et AP

Mais cette attaque n’est pas la première qui vise l’armée américaine. Au mois de janvier, un groupe baptisé Cyber Califat a piraté les comptes Twitter et YouTube du Commandement central américain (CENTCOM) et posté des liens renvoyant à des documents supposés secrets.

L'attaque menée contre le site web de l'armée américaine s’est déroulée une semaine après que le président Obama a proposé une réforme des textes encadrant la cybercriminalité. Il voudrait sanctionner par plusieurs biais ceux qui accèdent sans autorisation à un système informatique, de manière intentionnelle, en cassant ou contournant des barrières techniques.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales