Poutine va visiter le Japon pour la première fois en onze ans

Poutine va visiter le Japon pour la première fois en onze ans © Dmitri Lovetsky Source: Reuters
Vladimir Poutine, le 13 décembre

Poutine se rendra au Japon pour donner un nouvel élan à la coopération bilatérale. Si les médias occidentaux affirment que les négociations ne porteront que sur les Kouriles, son porte-parole estime que c'est là une logique court-termiste.

«Nous sommes persuadés que le potentiel de nos relations et la volonté de développer ces dernières sont si grands que nous ne voudrions pas nous concentrer sur un seul sujet. Selon nous, résumer toute la visite à un seul sujet reviendrait à avoir une vision court-termiste», a expliqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov face aux suppositions des médias occidentaux, selon lesquels le seul but de la visite de Vladimir Poutine au Japon qui commencera dans l’après-midi du 15 décembre serait d'évoquer les îles Kouriles. 

Même si les îles Kouriles restent à l'agenda des négociations russo-japonaises, une trentaine d’accords devraient également être signés en marge de cette visite de deux jours, dans le domaine énergétique, industriel, agricole et celui des hautes technologies.

«La Russie espère que cette visite donnera une impulsion importante au développement de l’ensemble de nos relations bilatérales», a souligné le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Il s’agit de la première visite du président russe au Japon en onze ans, les relations entre Moscou et Tokyo étant empoisonnées par une querelle territoriale. Depuis la fin de la Guerre Mondiale, les îles volcaniques des Kouriles font officiellement partie de la région russe de Sakhaline mais ne sont pas reconnues comme telles par le Japon, ce qui empêche les deux pays de signer un traité de paix.

«Nous n’avons pas de problèmes territoriaux avec le Japon mais si le Japon pense qu’elle a des problèmes, nous sommes prêts à en discuter», a précisé le président russe. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales