Quand une marque de vodka tente de surfer sur le mouvement social sud-coréen

Quand une marque de vodka tente de surfer sur le mouvement social sud-coréen© Ed Jones Source: AFP
Une manifestation le 5 novembre 2016 à Séoul contre la présidente Park Geun-hye

Vodka et politique font-elles bon ménage ? Une campagne de publicité en Corée du Sud fait la promotion d'une marque d’alcool en détournant une photographie de manifestation. Des réactions mitigées se sont répandues dans les réseaux sociaux.

«C'est à vous de créer l'avenir» n'est pas la formule de l'opposition politique en Corée du Sud. Ce n'est pas non plus la dernière bravade de la présidente sud-coréenne, destituée le 9 décembre après six semaines d'agitation politique rythmées par des manifestations massives. Il s'agit tout simplement du dernier slogan en date de la marque suédoise Absolut Vodka en Corée.

La marque de vodka, propriété de l'entreprise française Pernod Ricard, n'a pas hésité à lancer une campagne de publicité surprenante à destination du public coréen, une journée seulement après la destitution de la présidente par les députés.

La photographie d'une veillée aux chandelles de plusieurs milliers de manifestants sud-coréens demandant la destitution de la présidente sud-coréenne a été détournée par Absolut pour créer un visuel publicitaire. La photo en question a même été légèrement modifiée pour que la forme de la foule puisse ressembler à leur emblématique bouteille.

Après qu'Absolut Vodka a partagé l'image sur sa page Facebook le 10 décembre, des milliers de commentateurs ont fustigé l'entreprise pour avoir détourné une image forte de l'agitation politique régnant dans le pays.

Si certains ont exprimé leur colère, d'autres ont néanmoins reconnu le sens du marketing de l'entreprise. Cela n'a pas empêché la marque scandinave de s'excuser et finalement de retirer l'affiche des panneaux publicitaires en Corée.

La crise politique en Corée du Sud a connu un tournant le 9 décembre avec la destitution de la la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye par les députés sud-coréens. La présidente est privée de ses pouvoirs exécutifs en raison d'un vaste scandale de corruption.

Lire aussi : Scandale en Corée du Sud : la présidente destituée par les députés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales