Rachid Nekkaz a-t-il été «kidnappé» sur ordre du Premier ministre algérien (VIDEO)

Rachid Nekkaz a-t-il été «kidnappé» sur ordre du Premier ministre algérien (VIDEO)© FAROUK BATICHE Source: AFP

L'homme d'affaires et opposant algérien Rachid Nekkaz a fait savoir le 8 décembre qu’il avait été «kidnappé» par des policiers pour l’expulser d’Algérie vers la France sur ordre du Premier ministre algérien.

Selon Rachid Nekkaz, le jeudi 8 décembre à 6h du matin, il a pris un taxi afin de se rendre à Alger pour y rencontrer l'un de ses avocats, lorsque à 8h30, à 15 Km d’Alger, 50 policiers bloquent soudain l’autoroute et immobilisent le taxi pour le faire sortir. 

Sur sa page Facebook, l'opposant, qui a notamment mené des actions de harcèlement de hauts dignitaires du gouvernement algérien en organisant des actions de protestation au pied de leurs appartements parisiens, raconte avoir vécu «une scène de film digne des productions hollywoodiennes».

D'après lui, les policiers ont agi sur ordre du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, et du secrétaire général du parti majoritaire Rassemblement national démocratique. Ces derniers, «en manque de reconnaissance», auraient ordonné de «kidnapper» Rachid Nekkaz et de le déposer à l’aéroport Houari Boumediene afin de l’expulser par le premier vol pour Paris.

L'homme d'affaires a assuré qu’il n’abandonnerait pas son combat politique, rappelant qu’il cible uniquement : «les 40 voleurs qui ont vendu le gaz et le pétrole algériens aux multinationales étrangères et qui se comportent comme des petits dictateurs israéliens pour rester au pouvoir et déshonorer le sang de nos martyrs.» 

Suscitant régulièrement la polémique en réglant en France les amendes de femmes verbalisées pour port de la burqa, Rachid Nekkaz avait en octobre dernier, filmé son arrestation sur les Champs-Elysées, où il participait à un rassemblement déclaré «contre la corruption en Algérie».

Lire aussi : Rachid Nekkaz : «La France a tourné le dos aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.