Poutine déclare que la Russie n'aurait pas dû «décevoir» l'Occident sur la téléportation

Poutine déclare que la Russie n'aurait pas dû «décevoir» l'Occident sur la téléportation© Sergeï Guneev Source: Sputnik
Le président russe, Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a moqué la déformation par les médias d'un programme de recherche russe visant à développer la téléportation.

TASS, l'agence de presse russe, a rapporté qu'un des membres de l'Agence russe pour les initiatives stratégiques avait déploré au cours d'une réunion, le 8 décembre, que les médias aient sorti de son contexte le projet russe de développement de la téléportation. Ces derniers l'ont en effet transformé en «menace pour la sécurité nationale de tous les pays européens». 

En plaisantant, le président russe Vladimir Poutine lui a alors répondu : «Ne décevons pas [les Européens], on aurait dû soutenir cette idée.»

Durant l'été, des agences de presse russes ont mis la main sur l'un des programmes de l'Agence des initiatives stratégiques qui contenait notamment des informations sur les projets de recherche russes liés à la téléportation quantique. Selon ces publications, l'Etat russe devrait allouer plus de 162 millions d'euros à ce programme. 

Ces informations ont très rapidement été relayées par la presse russe et étrangère. Le journal britannique The Telegraph a toutefois écrit : «Les gouvernements occidentaux pensent que la Russie a mis à profit son talent informatique pour mettre en place l'un des programmes de piratage et de cyberguerre les plus redoutables sur la planète.» The Telegraph a par ailleurs avancé un financement du programme d'environ 1 000 milliards d'euros. Un chiffre vertigineusement plus élevé que celui avancé par les médias russes.  

Selon The Telegraph, le programme de recherche pourrait faire partie «d'une nouvelle impulsion donné par le Kremlin pour booster le secteur russe des technologies d'information et de la communication». 

Après l'emballement médiatique, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov avait expliqué que ce projet ne concernait pas la téléportation d'objets mais le développement de technologies quantiques de transmission des informations.

Cet ambitieux programme scientifique porte notamment sur la possibilité pour la Russie d’élaborer son propre langage de programmation, de créer un opérateur de téléphonie mobile d’un nouveau type (5G) et, qui plus est, de construire un appareil de téléportation à l'horizon 2035.

Lire aussi : Russie : casque permettant de contrôler les objets par la pensée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.