Un parti d'extrême droite allemand demande à des élus municipaux de quitter le pays pour l'Afrique

Un parti d'extrême droite allemand demande à des élus municipaux de quitter le pays pour l'Afrique© Wolfgang Rattay Source: Reuters

Protestant contre la construction d'une mosquée, un parti allemand d'extrême-droite aurait envoyé des prospectus aux élus d'une petite ville, les exhortant à rejoindre l'Afrique. Les élus concernés ont qualifié le geste de «dégoûtant et humiliant».

Dans la ville de Hachenbuch dans l'ouest de l’Allemagne, 22 membres du conseil municipal ont reçu à leur domicile des prospectus leur intimant de quitter le pays pour l'Afrique rapporte le président du conseil municipal de la ville, Peter Klockner. 

«Si vous n’aimez pas l’Allemagne, vous devriez la quitter», pouvait-on lire sur un des prospectus, «Bon pour un voyage pour l'Afrique pour les défenseurs de l’aliénation [par l’Islam]», sur un autre.

Peter Klockner avance que ces lettres ont probablement été envoyées par le parti d’extrême droite Troisième Voie, qui s'oppose depuis des mois à la construction d'une mosquée dans la ville. Il a qualifié leur geste de «dégoûtant et humiliant», selon l’hebdomadaire allemand Focus.

Les activistes de Troisième voie ont protesté à maintes reprises contre la construction d'une mosquée. Lors de leur dernière manifestation, le 17 novembre, le groupe a distribué des prospectus demandant aux autorités locales de ne pas délivrer le permis nécessaire à sa construction. 

La parti assène sur son site internet qu'il ne «s’oppose pas à l’Islam en tant que religion», mais considère «que [l'Islam] n’a pas sa place en Allemagne». Il affirme en outre qu’une mosquée est «un signe supplémentaire de l’aliénation de l’Allemagne».

Selon le magazine, des plaintes ont été déposées par certains membres du conseil, mais aucune enquête n'a été ouverte pour le moment.

Le construction de la mosquée à Hachenbuch est préconisée depuis 2014 par le centre culturel musulman local. L'édifice religieux est source de préoccupation pour les habitants locaux. En juin, quarante résidents des environs du site ont écrit une lettre aux autorités pour demander que soit conservée la neutralité du lieu et que la construction d’un minaret soit interdite.

Lire aussi : Allemagne : les migrants syriens déstabilisés par le rigorisme des mosquées locales

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales