Une association 100% féminine présidée par une Américaine se crée au Vatican

Une association 100% féminine présidée par une Américaine se crée au Vatican Source: Reuters
Le Vatican compte désormais sa première association composée à 100% de femmes

La première association composée intégralement de femmes a vu le jour le 7 décembre dans la cité papale. «Femmes au Vatican» doit regrouper les employées de l’Etat du Vatican et de toutes les institutions qui y sont rattachées.

C’est une petite révolution qu’a vécue le 7 décembre la paisible cité pontificale. Pour la première fois de son histoire, le Vatican accueillera en ses murs une association 100% féminine. Nommée «Femmes au Vatican», elle aura pour but de regrouper l’ensemble de la gent féminine travaillant au Saint-Siège.

Aujourd’hui, environ 750 femmes, qu’elles soient laïques ou religieuses, sont employées au Vatican. En proportion, cela représente 19% des effectifs. La Curie (gouvernement du Saint-Siège) compte seulement deux Italiennes à des postes de responsabilité, une religieuse et une laïque.

Un monde difficile d’accès pour les femmes

Tracey McClure, journaliste américaine de Radio Vatican, sera chargée de présider la nouvelle organisation qui compte déjà une cinquantaine de membres.

L’association se défend de tout militantisme féministe. Elle «entend créer un réseau d'amitié, d'échange et de solidarité» et «prêter attention aux femmes moins chanceuses pour soulager les souffrances».

Comme première action, ses membres ont compilé un florilège de commentaires papaux élogieux sur les femmes, allant de 1949 à 2016.

Ce n’est pas un hasard si cette association voit le jour sous le mandat du pape François. Ce dernier a plusieurs fois exprimé sa volonté de remédier à l'inégalité hommes/femmes dans l'exercice des responsabilités. Il a cependant toujours refusé fermement l'ordination des femmes.

Néanmoins, le Souverain pontife est à l'origine d'une toute nouvelle commission d'experts chargée d'étudier le rôle des femmes diacres au début du christianisme, et d'en tirer éventuellement des propositions sur la place des femmes dans l'Eglise catholique.

Il faut remonter à l’été 1915 pour avoir trace de la première femme employée au Vatican. A l’époque, elle était chargée de réaliser des arrangements floraux. Jusqu’au Concile Vatican II, le phénomène restait marginal. Mais cette révolution censée ouvrir l’Eglise sur le monde a entraîné l’arrivée d’un nombre toujours plus important de femmes à partir des années 1960.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.