Un colonel russe tué par des tirs rebelles en Syrie

Un colonel russe tué par des tirs rebelles en Syrie© Omar Sanadiki Source: Reuters
Des affrontements entre des militaires syriens et des rebelles à Alep

Un colonel russe est décédé après avoir été blessé par des tirs rebelles à Alep, en Syrie, a fait savoir le ministère russe de la Défense. Il recevra une distinction militaire à titre posthume.

L'officier a été identifié comme le colonel Rouslan Galistki. Il était conseiller militaire auprès de l'armée syrienne.

Il avait été grièvement blessé par des tirs rebelles dans un quartier d’Alep-Ouest et des médecins russes ont lutté pour sa vie pendant quelques jours.

Une photo de Rouslan Galitski circule dans certains médias russes, mais l’authenticité de cette image n’a pas encore été confirmée.

© Capture d'écran du site NTV
Rouslan Galistki

Une importante distinction militaire sera accordée au colonel à titre posthume.

Son décès intervient quelques jours après le bombardement de l’hôpital mobile russe le 5 décembre, dans lequel deux médecins militaires avaient été tués. Le ministère russe de la Défense avait accusé les rebelles syriens que l’Occident qualifie d'«opposition modérée» et appelé la communauté internationale à condamner cette attaque.

Un pédiatre russe, Vadim Arsentiev, a été grièvement blessé dans cette attaque et a été rapatrié à Moscou pour y être soigné. Il officie en tant que pédiatre principal du ministère russe de la Défense.

Depuis le début de l’opération militaire russe en Syrie, 22 soldats russes sont morts. Le cas le plus célèbre est celui du jeune lieutenant russe Alexandre Prokhorenko, 25 ans, qui avait ordonné à l'aviation russe de bombarder sa propre position, alors qu'il était encerclé par les djihadistes de l'Etat islamique, plutôt que de tomber entre les mains de ce dernier.

Lire aussi : Les parents d'Alexandre Prokhorenko, soldat russe mort en héros en Syrie s'adressent à Hollande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales