L'UE se résignerait finalement au maintien de Bachar el-Assad et à un soutien financier à la Syrie

L'UE se résignerait finalement au maintien de Bachar el-Assad et à un soutien financier à la Syrie Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Alors que les Etats-Unis sont en retrait et que l'armée syrienne reprend le contrôle d'Alep, un accord de l'UE prévoirait le maintien du président syrien, une autonomie locale pour les rebelles, ainsi qu'une aide financière pour les deux parties.

«Il y a un plan de transition encore flou, mais si toutes les parties s'entendent et acceptent de faire ce que propose l'Union européenne, il y aura beaucoup d'argent à la clef». C'est en ces termes qu'un représentant de l'opposition syrienne a décrit au Times l'accord que l'UE aurait élaboré pour une sortie de conflit en Syrie.

L'UE serait-elle donc en train de revoir sa ligne de négociation dans le dossier syrien? Selon la source interrogée par le journal, elle envisagerait sérieusement de fournir une aide financière à Damas en échange d'un accord qui permettrait aux rebelles de conserver au moins partiellement le pouvoir dans certaines régions du pays. Cette nouvelle proposition européenne aurait été officiellement avancée par la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, lors d'une rencontre avec les leaders d'opposition à la mi-novembre.

Alors que la diplomatie occidentale avait fait du départ de Bachar el-Assad la condition de tout accord, et que les rebelles avaient fait de du slogan «Assad must go!» leur objectif absolu, il semble que la «transition politique» exigée jusqu'alors ne soit plus d'actualité : Bruxelles n'évoque plus du tout le retrait de Bachar el-Assad comme condition préalable aux négociations. En contrepartie, «une délégation du pouvoir aux provinces syriennes, qui intégrerait les ''rebelles modérés" dans les forces de sûreté locales» serait sur la balance, selon le journal.

Cette inflexion de la politique étrangère européenne semble être la conséquence des évolutions récentes sur le terrain, où l'armée syrienne, soutenue par la Russie, a réalisé une série de victoires décisives au cours de l'automne et s'apprête désormais à reprendre le contrôle total de la ville d'Alep. Dans le même temps, les Etats-Unis se sont sensiblement mis en retrait de la scène syrienne ces derniers mois, notamment en raison de la transition présidentielle.

De plus, l'UE estimerait préférable de proposer son aide financière au gouvernement syrien et aux rebelles afin d'optimiser les chances de succès de l'accord, plutôt que de continuer à assumer les conséquence de l'exil massif des populations civiles qui «contribue au chaos électoral sur le continent européen et détruisent son tissu politique».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix