Kremlin : Les plans des Etats-Unis de placer les missiles en Europe n’incitent pas à la confiance

Peskov Source: Reuters
Peskov

Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a annoncé que le possible redéploiement des missiles nucléaires américains en Grande-Bretagne «ne favorisait pas l’augmentation du niveau de confiance mutuelle et l’équilibre des forces».

«Certaines action qui ont pour but d’accroître les tensions ne sont bien sûr de l’intérêt de personne», a fait savoir le porte-parole du président russe, Vladimir Peskov, réagissant au fait que les Etats-Unis ont avoué réfléchir à un déploiement de missiles nucléaires en Europe pour contrer l’influence de la Russie.


«Il est évident que cette situation favorise difficilement la confiance mutuelle et l’équilibre des forces sur le continent européen», a-t-il ajouté, soulignant que Moscou ne disposait pas d’informations concrètes.

Ces déclarations ont été faites après que le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond a déclaré dans une interview à la BBC que le Royaume-Uni n’excluait pas d’héberger des missiles nucléaires américains sur son territoire tout en précisant que cette option n’était pas d’actualité pour l’instant.

Selon des informations diffusées dans les médias la semaine dernière, Washington réfléchit à dénoncer un traité signé pendant la Guerre froide avec Moscou et à redéployer des missiles nucléaires à moyenne portée en Europe.

D’après Philip Hammond, il faut adresser à la Russie un «signal clair» qu’on «ne lui permettra pas de franchir notre ligne rouge». Quant à savoir si le déploiement d’armes nucléaires américaines constituerait un tel signal, il a répondu que «c’était possible mais qu’il s’agissait d’une décision extrêmement délicate à prendre».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales