Après Obama à Hiroshima, le Premier ministre japonais Shinzo Abe se rendra à Pearl Harbor

Après Obama à Hiroshima, le Premier ministre japonais Shinzo Abe se rendra à Pearl Harbor© JOHANNES EISELE Source: AFP
Barack Obama et Shinzo Abe (photographie d'illustration)

Quelques mois après la visite historique de Barack Obama à Hiroshima, le chef du gouvernement du Japon a prévu de se rendre à la base américaine dont l'attaque par l'aviation nippone, en 1941, avait provoqué l'entrée en guerre des Etats-Unis.

«Je vais me rendre à Pearl Harbor» à l'occasion d'un voyage diplomatique dans l'Etat américain d'Hawaï fin décembre, a annoncé à la télévision le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, le lundi 5 décembre. Une visite historique qui aura pour objet, selon les mots du dirigeant, de «rendre hommage aux victimes» et de rappeler les «horreurs de la guerre» à ne pas répéter.

En d'autres termes, le chef du gouvernement japonais ne prévoit pas de présenter les excuses officielles de son pays pour l'attaque surprise de décembre 1941 contre la base navale américaine, lors de son déplacement – inédit – sur ce site militaire situé sur l'île d'Oahu, dans l'océan Pacifique. L'assaut aérien, qui avait provoqué l'entrée en guerre de Washington, avait causé la mort de plus de 2 400 soldats et civils américains.

L'annonce fait écho à la visite également inédite du président américain Barack Obama à Hiroshima, ville japonaise ayant perdu 140 000 personnes lors de la frappe nucléaire du 6 août 1945. Durant cette visite, le locataire de la Maison Blanche avait «rendu hommage aux morts» et promis d'œuvrer à la construction d'«un monde sans armes nucléaires», mais n'avait ni présenté d'excuses officielles, ni émis aucun jugement sur la décision de son lointain prédécesseur Harry Truman de larguer une bombe atomique sur la ville nippone.

Lire aussi : Obama offre aux victimes d’Hiroshima le cynisme au lieu de la justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»