Stockholm : des immigrés européens attaqués à l’acide en plein centre-ville

Cathal McNaughton Source: Reuters
Cathal McNaughton

Deux mendiants qui seraient des immigrés européens ont été attaqués à l’acide par un inconnu dans les centre de Stockholm. La police suspecte un crime haineux non provoqué. L’une des victimes présente de graves blessures au visage.

L’attaque s’est produite à l’heure du déjeuner, dans le parc Berzelii à Stockholm. Un homme et une femme, décrits par la police de la ville comme des immigrés venant de l’Union européenne (UE), étaient apparemment en train de mendier au moment de l’attaque, rapporte le site The Local. La femme s’en est sortie indemne, même si certaines parties de ses vêtements ont été endommagées. Son compagnon n’a pas connu la même fortune.

L’homme a été transporté à l’hôpital Karolinska à Solna, où une équipe médicale, portant des vêtements de protection, a traité les brûlures qui marquaient son visage. On ne se sait pas encore quel est le type d’acide utilisé par l’auteur de cette attaque qui a pris la fuite immédiatement après les faits. «C’est un acte terrible et bien sûr nous sommes maintenant en train de voir comment nous pouvons faire toute la lumière sur ce qui s’est passé», a déclaré le porte-parole de la police, Tommy Dimitrakis.

Bertil Enevag Ericson Source: Reuters
Bertil Enevag Ericson

C’est la dernière attaque en date contre des mendiants dans la capitale suédoise. Il y a deux semaines une personne avait déjà été attaquée avec des feux d’artifice alors qu’elle demandait de l’argent devant un supermarché.

Le nombre de manifestations organisées par les milieux hostiles à l’immigration et les néo-nazis a fortement augmenté au cours des trois dernières années dans ce pays scandinave, atteignant même un niveau record en dépit de la baisse du nombre de groupes d’extrême-droite a précisé la fondation antiraciste Expo.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales