Défense russe : Londres n’a pas distribué un gramme de farine à Alep depuis le début du conflit

Défense russe : Londres n’a pas distribué un gramme de farine à Alep depuis le début du conflit© Omar Sanadiki Source: Reuters
Les habitants de l'est d'Alep

Tandis que le Royaume-Uni ne cesse d’accuser la Russie d’avoir empêché la livraison d’aide humanitaire à Alep, le ministère de la Défense russe a rappelé à Londres que depuis le début du conflit en Syrie, il n’y avait rien acheminé.

«Depuis le début du conflit syrien, la Grande-Bretagne n'a pas fourni un gramme de farine, pas un médicament, pas une couverture pour aider les civils», a fait remarquer le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, suite aux accusations du porte-parole du Premier ministre britannique publiées par le Daily Mail. Ce dernier avait déclaré que la Russie «empêchait les livraisons d'aide humanitaire à Alep assiégée, n'acceptant pas le cessez-le-feu». 

«Si le gouvernement britannique souhaite réellement envoyer une aide humanitaire aux habitants d'Alep-Est, les conditions y sont favorables. Si aucune aide humanitaire britannique pour Alep n'existe, n'empêchez pas les autres d'aider», a poursuivi le porte-parole de la Défense russe.

«Il semble que sur fond de russophobie, le gouvernement britannique ait cessé de percevoir d'une manière objective ce qui se passe en Syrie, et surtout à Alep», a-t-il conclu.

Le 28 novembre, l'armée syrienne a libéré près de la moitié des quartiers d'Alep-Est peuplés par plus de 90 000 civils qui étaient restés pris en otage par les terroristes. Pendant des combats, quelque 28 000 civils, dont 14 000 mineurs, ont fui ces quartiers de la ville contrôlés par l’opposition dite «modérée» pour gagner des zones sécurisées par le gouvernement. D'après Igor Konachenkov, «tout ce temps, c’est le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit et le gouvernement syrien qui leur ont apporté quotidiennement de l'aide humanitaire, des médicaments ainsi que des vêtements chauds».

Lire aussi : Un an d'opération antiterroriste russe en Syrie : cinq étapes marquantes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales