Royaume-Uni : Mobilisation des vegans face à un nouveau billet contenant de la graisse animale

Royaume-Uni : Mobilisation des vegans face à un nouveau billet contenant de la graisse animale© Capture d'écran Twitter
Les billets de la discorde

La Banque d'Angleterre a confirmé que les billets de cinq livres mis en circulation en septembre utilisaient du suif, un produit issu de la graisse animale, causant l'ire des végétaliens qui réclament l'arrêt de sa production.

Qui a dit que l'argent n'avait pas d'odeur ? En tous cas, pour les vegans et autres végétariens britanniques, les nouveaux billets de cinq livres symbolisent la souffrance animale, étant donné que de la graisse de bœuf et de mouton est utilisée dans le processus de fabrication de ces billets réalisés à base de plastique. En réaction à cette révélation, une pétition a été lancée en ligne. Près de 100 000 signatures ont jusqu'à présent été réunies.

Lire aussi : Quand un vegan fait plier l’armée suisse

«Le nouveau billet de cinq livres contient de la graisse animale sous la forme de suif. Cela est inacceptable pour les millions de végétaliens et végétariens au Royaume-Uni. Nous exigeons que vous cessiez d'utiliser des produits d'origine animale dans la production de la monnaie que nous devons utiliser», indique la pétition.

Si le scandale a émergé durant le week-end, ce n'est qu'après la confirmation par la Banque d'Angleterre, de ce qui n'était encore qu'une rumeur, que la polémique s'est répandue comme une traînée de poudre.

Des milliers d'activistes ont posté des messages sur les réseaux sociaux appelant à la mobilisation pour faire retirer le billet de la discorde.

Lire aussi : Happening vegan choc contre la consommation de viande à Paris

«Je n'accepterai plus ces billets», a annoncé une internaute, reprenant de nombreux appels lancés sur internet.

Un journaliste a aussi souligné que maintenant qu'il était confirmé que ces billets contenaient un produit issu de graisse animale, venait la question de savoir si ils se révèlaient être halal ou casher, ce qui ne serait probablement pas le cas, ouvrant la porte à d'autres contestations.

Néanmoins, d'autres citoyens britanniques se sentant moins sensibles à la cause animale, ont tourné la mobilisation en dérision en se proposant de récolter les billets auprès des personnes indignées.

Ce billet est le premier réalisé à base de plastique, sensé mieux survivre aux épreuves du temps et des manipulations des usagers. Mais survivra-t-il pour autant à la mobilisation des vegans ? Réponse dans les semaines à venir.

Lire aussi : Géorgie : armés de saucisses, des pro-viande attaquent un restaurant vegan (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage