Pour un rabbin israélien, un couple dont le contrat de mariage a brûlé ne peut plus vivre ensemble

Pour un rabbin israélien, un couple dont le contrat de mariage a brûlé ne peut plus vivre ensemble© AMIR COHEN Source: Reuters
Un homme observe ce qu'il reste dans sa maison après un incendie à Haïfa

Une autorité religieuse a produit un jugement controversé à l'attention des couples sinistrés par les récents incendies en Israël. Selon le rabbin, il serait interdit de poursuivre une vie de couple dans le cas où son contrat de mariage aurait brûlé.

Le grand rabbin de la localité israélienne de Zihron Yaakov, responsable des contrats de mariage dans la ville voisine de Haïfa, a donné un entretien à un média ultra-orthodxe dans lequel il déclare que les couples dont le document religieux relatif à leur union a brûlé ne peuvent continuer à vivre ensemble, jusqu'à ce qu'un nouveau contrat soit établi.

Mordehaï Abramovski a précisé que cette interdiction portait uniquement sur les juifs ashkénazes, les juifs séfarades n'étant plus sujets à cette décision rabbinique depuis un jugement de l'ex-grand rabbin d'Israël Ovadia Yosef.

Face à la polémique soulevée par ce jugement controversé dans une opinion israélienne encore sous le choc de la vague d'incendies ayant touché le pays, le grand rabbin d'Israël est intervenu afin de calmer les choses.

Si celui-ci s'est accordé sur le fait qu'il était nécessaire de faire rééditer le document, il a néanmoins précisé que mari et femme pouvaient poursuivre leur vie commune dans l'intervalle. En effet, les rabbinats locaux conservent dans leurs archives une copie du contrat de mariage des époux et ce document pourrait ainsi se substituer à l'original temporairement.

Troisième ville d'Israël, Haïfa a été le théâtre le 24 novembre d'évacuations massives de dizaines de milliers de personnes fuyant des murs de flammes de plusieurs mètres. Selon la municipalité, 1 784 logements ont été touchés, dont 572 ne sont plus habitables. Les dégâts dans la ville sont déjà estimés à 120 millions de dollars.

Cette vague de feux de végétation ayant touché le pays ont été favorisés par une extrême sécheresse et des vents forts. Ils ont fait partir en fumée plus de 13 000 hectares boisés, selon l'Autorité israélienne de la nature et des parcs. C'est 30% de plus que le grand incendie qui avait touché la région du Carmel en 2010 et fait 44 morts.

Lire aussi : Incendies en Israël : les Palestiniens à la rescousse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage