Si l'Allemagne ne lâche pas du lest sur la dette, la Grèce pourrait aller voir ailleurs

Si l'Allemagne ne lâche pas du lest sur la dette, la Grèce pourrait aller voir ailleurs Source: Reuters
Le ministre grec de la Défense Panos Kammenos (REUTERS/Alkis Konstantinidis)
Suivez RT France surTelegram

La Grèce prévient que si l'Allemagne, leader informel de l'UE, reste rigide sur la renégociation de sa dette, elle ira chercher de l'aide ailleurs. La Russie, les Etats-Unis et la Chine figurent parmi les candidats potentiels.

Cet avertissement a été lancé par le nouveau ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, qui a été nommé après la victoire de Syriza lors des élections législatives de janvier dernier. 

« Nous voulons un accord. S’il n’y en a pas – mais j’espère qu’il en aura un – et si nous voyons que l’Allemagne reste rigide et veut anéantir l’Europe, nous serons obligés de suivre un plan B. Le plan B est d’aller voir une autre source », a déclaré mardi Panos Kammenos à la télévision grecque.

Syriza est un parti de gauche radical, emmené par Alexis Tsipras qui a succédé à Antonis Samaras au poste de Premier ministre. Il a construit sa victoire sur la promesse de s'opposer aux mesures d'austérités drastiques imposées à la Grèce par la troïka de prêteurs étrangers en échange d'un plan de sauvetage s'élevant aujourd'hui aux alentours de 240 milliards d'euros.

A la suite de la victoire de Syriza, Moscou a indiqué pouvoir considérer l'octroi de crédits à la Grèce. 

Les nouvelles autorités grecques veulent en outre obtenir une réduction de la dette, mais l'Allemagne s'y oppose fermement. La Grèce s’est aussi opposée à la politique de Bruxelles, et notamment aux sanctions contre la Russie prises dans le cadre du conflit ukrainien.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix