«Non, merci» : le président du Kazakhstan refuse que l'on rebaptise la capitale à son nom

«Non, merci» : le président du Kazakhstan refuse que l'on rebaptise la capitale à son nom© NICHOLAS KAMM Source: AFP
Le président du Kazhakstan, Noursoultan Nazarbaïev
Suivez RT France surTelegram

Proposée par le Parlement kazakh, l'idée de renommer Astana, la capitale du pays, selon le nom de son président Noursoultan Nazarbaïev, a paru excessive à l'intéressé lui-même, qui a refusé de pousser si loin le culte de la personnalité.

Les parlementaires kazakhs se sont montrés plus royalistes que le roi : dans une interview à la chaîne télévisée Russia 24, citée par l'agence Reuters samedi 26 novembre, le chef d'Etat du Kazkhstan, Noursoultan Nazarbaïev, a fait savoir qu'il avait décliné une proposition du Parlement de son pays de rebaptiser la capitale kazakhe... selon son propre nom ! D'après le président, à la tête du pays d'Asie centrale depuis 1989, il n'y a en effet aucune urgence à changer le nom de la ville d'Astana.

Si la proposition des élus kazakhs peut paraître loufoque, au Turkménistan voisin, un projet similaire a déjà abouti : une ville industrielle du pays a perdu le nom de Krasnovodsk pour celui de «Türkmenbaşy» (soit le «Grand Turc»), en référence au président Saparmyrat Nyýazow... dont le nom est également porté par des écoles et des aéroports.

Le leader kazakh n'est toutefois pas en reste : plusieurs monuments à sa gloire ont été élevés au Kazakhstan, une université et un réseau d'écoles portent son nom, son effigie va bientôt apparaître sur un billet de banque et sa vie a même déjà été adaptée dans une série de cinq films...

Lire aussi : Kazakhstan : une conductrice croise un homme armé qui la met en joue... et continue ! (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix