La Norvège refuse d'assurer à Edward Snowden qu'il ne sera pas extradé vers les Etats-Unis

- Avec AFP

La Norvège refuse d'assurer à Edward Snowden qu'il ne sera pas extradé vers les Etats-Unis© Bryan Bedder / GETTY IMAGES / NORTH AMERICA Source: AFP
Edward Snowden interviewé par vidéoconférence en 2014

Le lanceur d'alerte, exilé en Russie, comptait se rendre en Norvège afin de recevoir un prix sur la liberté d'expression. Or, la Cour suprême du pays a refusé de lui garantir qu'il ne serait pas livré à Washington par les autorités norvégiennes.

La Cour suprême norvégienne a débouté vendredi 25 novembre l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA) réfugié en Russie, Edward Snowden, qui espérait obtenir la garantie qu'il ne serait pas extradé vers les Etats-Unis s'il venait recevoir un prix en Norvège.

Après déjà deux décisions de justice défavorables, Edward Snowden, qui se trouve en Russie depuis juin 2013, avait saisi la plus haute instance judiciaire du pays afin d'obtenir l'assurance qu'il ne risquait pas d'être arrêté et extradé vers les Etats-Unis s'il venait chercher un prix qui lui a été attribué par la branche norvégienne de PEN International.

L'Américain de 33 ans a été inculpé d'espionnage dans son pays après avoir révélé en 2013 l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA.

La Cour suprême a rejeté son appel, estimant que la justice ne pouvait se prononcer sur la légalité d'une extradition alors même que les États-Unis n'ont pas déposé de demande. C'est un revers pour Edward Snowden et pour ses soutiens norvégiens, qui espéraient que l'ex-ingénieur informaticien pourrait venir chercher le prix Ossietzky de la liberté d'expression le 7 juin prochain. Ils faisaient quant à eux valoir l'existence d'une note du 4 juillet 2013 dans laquelle l'ambassade des États-Unis à Oslo demandait à la Norvège de procéder à l'arrestation d'Edward Snowden «à des fins d'extradition» s'il venait à fouler le territoire norvégien.

Héros pour les uns, traître pour les autres, Edward Snowden n'avait déjà pas pu se rendre en Norvège en 2015 pour y recevoir une autre récompense pour la liberté d'expression, le prix Bjornstjerne Bjornson, qu'il avait dû accepter par vidéoconférence. Il a aussi été proposé à trois reprises pour le Nobel de la paix, également décerné en Norvège.

Lire aussi : Obama refuse de gracier Edward Snowden, à moins qu'il ne se rende à la justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»