Des tirs de missiles ukrainiens au-dessus de la Crimée, un risque pour l'aviation civile ?

Des tirs de missiles ukrainiens au-dessus de la Crimée, un risque pour l'aviation civile ?© Konstantin Chalabov Source: Sputnik
Tir de missile lors d'un exercice dans la région de Leningrad en Russie.

L'agence Rosaviatsiya a critiqué la décision unilatérale de Kiev d'organiser des exercices de tir de missiles au-dessus de la Crimée. Selon l’agence, cette manœuvre enfreindrait le droit international en violant l'espace aérien russe.

L'Ukraine a décidé, de manière unilatérale, d'organiser des exercices de tir de missiles au-dessus de la Crimée, dans l'espace aérien souverain de la Russie, a indiqué l'Agence fédérale russe du transport aérien, Rosaviatsiya, le 25 novembre.

Selon l'agence, des missiles ukrainiens seront tirés au-dessus de territoires russes survolés par l'aviation russe, civile et militaire. L'agence fédérale du transport a ajouté craindre la répétition de la tragédie du vol MH17 de Malaysia Airlines, abattu en 2014 par un missile. 298 personnes avait été tuées lors de ce drame. 

L'agence a également explicité que l'exercice militaire ukrainien n'était pas coordonné avec Moscou et que l'intégrité territoriale de la Russie serait violée. 

Le 24 novembre, l'Ukraine a publié un NOTAM (message aux navigants aérien) sur la mise en application de zones dangereuses dans l'espace aérien en raison de tirs de missiles prévus pour les 1er et le 2 décembre 2016. Le message publié par l'agence gouvernementale ukrainienne de contrôle de la navigation aérienne précise que l'espace aérien au-dessus des eaux territoriales russes est compris dans ces zones «dangereuses», à proximité de la Crimée et de la ville de Simferopol, en particulier.

L'agence Rosaviatsiya est formelle, la manœuvre de Kiev enfreint plusieurs lois et accords internationaux. Selon l'agence, de telles actions violent les dispositions de la Convention relative à l'aviation civile internationale (Convention de Chicago) de 1944, menacent la sécurité de la navigation aérienne internationale et créent un danger potentiel pour l'activité de l'aviation civile.

L'état-major général de l'armée ukrainienne a refusé de commenter le sujet, a indiqué l'agence TASS. 

Lire aussi : Plusieurs Ukrainiens en possession d'armes et d'explosifs ont été arrêtés en Crimée, selon le FSB

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage