Starbucks accusé de discriminer les blancs après des incidents avec des partisans de Donald Trump

Starbucks accusé de discriminer les blancs après des incidents avec des partisans de Donald Trump© Gianluigi Guercia Source: AFP
Un employé de la chaîne de café Starbucks, accusée de discriminer les partisans de Donald Trump

Une opération consistant à demander des tasses de café au nom de Trump dans les enseignes Starbucks est née après que des partisans du nouveau président américain élu ont assuré avoir été victimes de discrimination de la part d’employés.

Le hashtag #TrumpCup («tasse Trump») est apparu sur Twitter alors qu’un partisan de Trump accuse une employée de la célèbre chaîne de café américaine d’avoir refusé de le servir en raison de son orientation politique.

Dans une vidéo publiée sur le réseau social le 16 novembre et filmée à Miami, on voit en effet cet homme, David Sanguesa, demander à une employée afro-américaine de le rembourser et l’accuser : «Parce que j’ai voté pour Trump ! Trump ! Vous avez perdu ! Maintenant rendez-moi mon argent. Quel est votre nom ? Je veux votre nom. Je veux votre carte. Vous êtes une ordure.»

S’il s’est depuis excusé de ses propos insultants, le supporter de Donald Trump a indiqué au journal Miami New Times : «J’ai été victime de discrimination raciale.» Il ajoute que selon lui, c’est l’autocollant «Trump» collé sur sa voiture qui aurait été à la base de l’incident. La serveuse assure de son côté qu’elle n’a pas refusé de le servir.

L’incident présumé fait suite à une autre affaire, dans laquelle un employé de Starbucks est accusé d’avoir appelé la police pour un client qui aurait demandé le nom «Trump» sur sa tasse de café.

Sur des images diffusées sur la toile début novembre, on voit en effet un serveur refuser d’écrire le nom demandé, «Trump» sur la tasse du client malgré les protestations de ce dernier.

Auteur: Deplorable Autumn Rainwater

Depuis lors, plusieurs images de tasses de café sur lesquelles on peut lire le nom du président élu américain sont apparues sur le net, les partisans de ce dernier se félicitant d’être parvenus à faire écrire son nom par les serveurs de la chaîne.

Starbucks a répondu à la polémique dans un communiqué, indiquant : «adhérer à la diversité et traiter chacun avec respect et dignité est au cœur des valeurs de Starbucks et [est] quelque chose que nos partenaires ont la grande fierté de montrer. Nous nous engageons à fournir un environnement de travail ouvert, d’accompagnement et sûr pour tout le monde.

Lire aussi : «Tu as voté pour Trump !» : un homme se fait violemment tabasser, puis voler sa voiture (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage