Vladimir Poutine et Donald Trump s'appellent pour parler de leurs relations et de la Syrie

Vladimir Poutine et Donald Trump s'appellent pour parler de leurs relations et de la Syrie
©AFP/Sputnik

Le chef d'Etat russe et le président élu américain ont eu leur première conversation téléphonique. Au menu, les futures relations diplomatiques entre les deux pays et la guerre en Syrie. Le Kremlin évoque une convergence de vues.

Le président élu et le chef d'Etat russe se sont parlé au téléphone pour la première fois. Vladimir Poutine et Donald Trump ont convenu de l'importance d'établir une base solide pour leurs relations bilatérales, et ce en développant les liens commerciaux et économiques entre les deux pays, a indiqué le service de presse du Kremlin.

Les deux dirigeants ont affirmé par ailleurs la même volonté d'«unir leur efforts pour combattre le même ennemi numéro un : le terrorisme international et l'extrémisme».

Sur la question plus précise de la guerre en Syrie, Donald Trump a fait connaître durant la campagne son souhait de combattre les terroristes islamistes sans ambiguïté, c'est-à-dire en soutenant le gouvernement de Bachar el-Assad, une position qu'il a réitérée après l'élection : «J'ai eu un point de vue opposé à beaucoup de personnes concernant la Syrie. Mon approche est que la Syrie combat Daesh et que nous devons nous débarrasser de Daesh», et, d'ajouter que bien que «n'aimant pas du tout [le dirigeant syrien], soutenir son gouvernement est le meilleur moyen de contenir l'extrémisme qui a prospéré dans le chaos de la guerre civile».

Lire aussi : La flotte russe prête à bombarder les djihadistes à Alep depuis la Méditerranée

Le président russe pour sa part avait déclaré juste après l'annonce de la victoire de Donald Trump que la Russie était «prête à restaurer les relations en plein format avec les Etats-Unis. «Nous comprenons que le chemin de la normalisation des relations entre les Etats-Unis et la Russie ne sera pas facile mais nous sommes prêts à remplir notre part», a déclaré Vladimir Poutine le 9 novembre 2016.

Le président de la Douma – la chambre basse du parlement russe – Viatcheslav Volodine faisait part ce 13 novembre de son optimisme quant à une amélioration des relations entre la Russie et les Etats-Unis : «Si Trump tient ses promesses, cela changera de façon radicale la situation», a-t-il ainsi déclaré dans une interview à la chaîne russe NTV, ajoutant : «Poutine et Trump ont de très nombreux points communs.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales