Un avion de chasse russe s'écrase en Méditerranée à son retour de Syrie

Un avion de chasse russe s'écrase en Méditerranée à son retour de Syrie Source: Reuters

Alors qu'il tentait de regagner le porte-avion Amiral Kouznetsov, un avion de chasse russe s'est abîmé en Méditerranée, a annoncé le ministère de la Défense russe. Le pilote est sain et sauf.

Un avion de chasse MiG-29 s'est écrasé en pleine Méditerranée ce lundi 14 novembre, a annoncé le ministère de la Défense russe. L'appareil tentait de rejoindre le porte-avion Amiral Kouznetsov, stationné au large des côtés syriennes. Le pilote, qui a eu le temps de s'éjecter, est sain et sauf.

«En raison d'un dysfonctionnement technique lors d'un vol d'entraînement, un MiG-29 basé sur un porte-avion a connu un incident», a précisé un communiqué militaire officiel. «Le pilote, éjecté, a été ramené au porte-avion Amiral Kouznetsov par une équipe de sauvetage. Il n'a pas été blessé, et est prêt pour de futures missions».

Des avions de guerre prêts à intervenir à Alep

Les opérations militaires russes en Méditerranée, amorcées la semaine dernière, ne sont pas suspendues, a précisé le ministère de la Défense. L'Amiral Kouznetsov accueille environ 20 chasseurs, un contingent de taille similaire à celui de la base russe de Hmeimim, près de la ville de Lattaquié, en Syrie. Les dirigeants russes ont fait savoir qu'ils étaient prêts à déployer ces forces aériennes dans le cadre de la bataille d'Alep, afin de soutenir les forces gouvernementales syriennes dans leur lutte contre les combattants rebelles, essentiellement islamistes.

La traversée de la flottille militaire comprenant ce porte-avion, et en particulier son passage par la Manche et le détroit de Gibraltar, avaient provoqué de vives agitations dans les milieux dirigeants et la presse occidentaux, les autorités d'Espagne et de Gibraltar allant même jusqu'à annoncer leur refus d'accueillir les navires russes dans leurs ports – quand bien même Moscou a nié leur avoir demandé une quelconque aide.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales