Les avions du navire russe Amiral Kouznetsov effectuent des vols d'entraînement au large de la Syrie

Les avions du navire russe Amiral Kouznetsov effectuent des vols d'entraînement au large de la Syrie Source: AP
Le porte-avion russe Amiral Kouznetsov

Les appareils stationnés sur le porte-avions russe Amiral Kouznetsov, arrivé à proximité des côtes syriennes, ont commencé à effectuer des vols d'entraînement, prêts à coopérer avec le port syrien le plus proche, selon le capitaine du navire.

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov mouille actuellement au large des côtes syriennes, où les avions militaires effectuent des vols d'entraînement, prêts à coopérer avec le port syrien le plus proche, comme indiqué par les responsables de la flotte russe.

«Les navires sont arrivés dans la zone désignée [...] dans l'est de la Méditerranée. Ils sont en train de remplir ensemble leurs tâches, en naviguant au large de la côte syrienne», a déclaré le capitaine de l'Amiral Kouznetsov, Sergueï Artamonov.

«Les avions de chasse basés sur l'Amiral Kouznetsov effectuent des vols quasi-quotidiens, notamment pour s'entraîner à coopérer avec le port syrien le plus proche», a-t-il poursuivi.

Vladislav Malakhovski, commandant d'un autre navire russe, le Piotr Veliki, a déclaré que les navires russes n'étaient pas gênés par les avions d'autres nations.

«Personne n'effectue de vol au-dessus de nous. Tout le monde a peur de nous approcher à moins de 50 kilomètres, ayant conscience de la puissance de nos croiseurs», a déclaré le capitaine.

La flotte russe du Nord, composée de l'Amiral Kouznetsov, du croiseur de bataille Piotr Veliki, de deux grands navires anti-sous-marins Severomorsk et Vice-amiral Koulakov ainsi que de navires de soutien, sont arrivés en Méditerranée au début du mois de novembre.

Plus tôt cette semaine, les médias russes, citant des sources du ministère de la Défense, ont rapporté que les avions et les navires du groupe de combat étaient prêts à attaquer des cibles terroristes dans les faubourgs d'Alep, en Syrie, pour empêcher d'autres militants djihadistes d'entrer dans la ville.

Habituellement basé à Severomorsk, en mer de Barents, l'Amiral Kouznetsov emporte à son bord plusieurs avions et hélicoptères de combat, dont des chasseurs SU-33, MiG-29KR et MiG29-KUBR, et l'hélicoptère Ka-52K qui doivent renforcer le dispositif militaire russe en Syrie pour y mener le combat contre les terroristes de Daesh.

Le parcours de La flotte russe de l'Atlantique Nord vers la Méditerranée a causé l'émoi en Occident. Lors de son passage à travers la Manche, la flotte a été escortée par la Royal Navy britannique, tandis qu'une foule de journalistes se sont réunis à Douvres pour observer les navires.

L'Espagne et Malte ont annoncé qu'ils refusaient que la flotte russe se ravitaille dans leurs ports, alors que Moscou avait plus tôt déclaré que les navires n'avaient aucune intention de faire escale dans des ports étrangers.

La Russie a commencé une campagne de bombardement contre l'Etat islamique et d'autres groupes djihadistes en Syrie, à la demande du président Bachar el-Assad depuis septembre 2015.

Lire aussi : Flotte russe en Méditerranée : Moscou affirme ne pas avoir demandé à se ravitailler à Ceuta

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.