Pays-Bas : plus de 100 manifestants accusant le père Fouettard de racisme anti-noir arrêtés (IMAGES)

Pays-Bas : plus de 100 manifestants accusant le père Fouettard de racisme anti-noir arrêtés (IMAGES)© hoekstrab / Instagram

Au moins 100 personnes manifestant contre le père Fouettard, l’acolyte au visage noir de Saint-Nicolas dans le folklore local, ont été arrêtées par la police au cours de célébrations marquant le début de la période des fêtes de fin d’année.

Le 12 novembre, environ 20 000 personnes sont venues assister à l’arrivée de Saint-Nicolas dans la ville néerlandaise de Maasluis, près de Rotterdam. Au-delà des simples spectateurs, des dizaines de manifestants ont fait irruption dans le rassemblement afin de dénoncer, selon eux, le racisme de la tradition locale qui veut que le personnage punissant les enfants qui n’ont pas été sages soit noir, contrairement à son acolyte Saint-Nicolas.

«Nous avons arrêté environ 100 personnes qui protestaient à Rotterdam, où les manifestations avaient été interdites pour la journée», a déclaré la porte-parole de la police locale Lillian van Duijvenbode à l'AFP.

Elle a ensuite ajouté que la police avait demandé aux activistes de stopper leur manifestation dans trois endroits différents de la ville, mais qu’ils avaient refusé.

Le quotidien national Volkskrant a pour sa part estimé le nombre d’arrestations à 180, citant les chiffres des manifestants et a précisé que ceux-ci avaient été relâchés assez rapidement.

Selon l’usage, le père Fouettard est joué par une personne de peau blanche qui peint son visage en noir et ses lèvres en rouge.

Cette coutume a suscité une polémique grandissante aux Pays-Bas, certains arguant que le personnage était un stéréotype colonial raciste.

En face, d’autres assurent que l’acolyte de Saint-Nicolas fait partie de leur héritage culturel. Et ils ont une autre explication pour le visage noir du personnage : le Père Fouettard serait tombé dans la cheminée après avoir livré les cadeaux et aurait ainsi eu le visage couvert de suie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.