«C'est la fin de la non-démocratie libérale» : Viktor Orban salue la victoire de Donald Trump

«C'est la fin de la non-démocratie libérale» : Viktor Orban salue la victoire de Donald Trump© Laszlo Balogh Source: Reuters

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré que le résultat de l'élection américaine, marquait la fin d'une période de deux décennies de «non-démocratie libérale» en Occident et ré-ouvrait la voie à la «vraie démocratie».

«Nous venons de vivre un événement historique lors duquel la civilisation occidentale semble avoir voulu rompre de façon radicale avec une idéologie dans son ensemble», a déclaré Viktor Orban lors d'une conférence de presse organisée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

«Nous sommes en train de vivre la fin de la non-démocratie libérale dans laquelle nous vivons depuis près de vingt ans, pour enfin revenir vers la vraie démocratie», a déclaré le Premier ministre hongrois, sans cependant se référer explicitement à la victoire électorale de Donald Trump.

Viktor Orban, investisseur milliardaire devenu politicien, a en effet des points communs avec le magnat américain de l'immobilier appelé à occuper la Maison Blanche à partir du 20 janvier prochain. Conservateur, souvent critiqué pour ses propositions radicales, il est lui aussi un sceptique vis-à-vis de la mondialisation et des dangers que cette dernière représente pour son pays.

Lire aussi : Le Premier ministre hongrois voudrait que l'UE crée une zone pour les migrants en Libye

Le Premier ministre hongrois est le premier homme politique européen a avoir publiquement exprimé son soutien au candidat républicain. En juillet dernier, il avait qualifié les plans de politique étrangère d'Hillary Clinton de «mortels» pour la Hongrie, tandis que le scepticisme de Trump sur l'immigration était selon lui «vital» pour Budapest. Dans son discours du 10 novembre, Viktor Orban a rejeté les craintes liées au désastre que la victoire surprise de Trump pourrait provoquer pour l'Occident.

«Nous pouvons appeler les problèmes par leur nom et leur trouver des solutions qui ne proviennent pas d'une idéologie, mais sur une base pragmatique, une pensée créative enracinée dans le bon sens», a déclaré le chef de l'exécutif hongrois.

«Deux jours après le big bang, nous sommes encore en vie [...] quel monde merveilleux. Cela montre aussi que la démocratie est toujours créative et innovante», a ironisé Viktor Orban.

Il a ajouté que la victoire de Donald Trump représentait «un changement dans la pensée populaire mondiale, tout comme cela fut le cas avec le Brexit au Royaume-Uni».

«Le Brexit est loin d'être une tragédie [...] c'est la tentative d'une grande nation de retrouver sa souveraineté», a-t-il encore précisé. Précédemment, le Premier ministre hongrois avait qualifié la victoire de Trump d'«excellente nouvelle» sur sa page Facebook.

Viktor Orban est un critique récurrent de la politique de l'UE, notamment en matière de politique migratoire et d'accueil des migrants. Il a notamment ordonné la construction d'une clôture de barbelés le long des frontières sud de la Hongrie pour mettre un terme à l'afflux de réfugiés venus des Balkans.

Il a également appelé à la restauration des liens de l'UE avec la Russie, fustigeant les sanctions prises par Bruxelles contre la Russie, à ses yeux, inutiles et blessantes.

Lire aussi : Hongrie : le Premier ministre va légiférer pour interdire la réinstallation collective de migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.