Syrie: après avoir reconnu la mort de 64 civils, le Pentagone en aurait tué 20 de plus le 8 novembre

Syrie: après avoir reconnu la mort de 64 civils, le Pentagone en aurait tué 20 de plus le 8 novembre© Rodi Said Source: Reuters
Les civils s'échappent de Raqqa

Des ONG annoncent que 20 civils ont été tués le 8 novembre dans des bombardements de la coalition internationale en Syrie. Ils viennent s'ajouter aux 64 morts civils reconnus par le Pentagone depuis le mois de janvier 2015 en Syrie et en Irak.

Des journalistes de l’AFP ont fait savoir qu’une frappe de la coalition anti-djihadiste dirigée par Washington, avait causé la mort d'une vingtaine des civils, dont neuf femmes et deux enfants, dans le village d’al-Hicha, à environ 40 kilomètres au nord de Raqqa. Au moins 32 autres personnes ont été blessées.

«La coalition confirme qu'elle a mené des frappes dans le secteur», a déclaré à l'AFP le colonel américain John Dorrian, un porte-parole de la coalition occidentale dirigée des Etats-Unis. 

«Cependant, des informations spécifiques sont nécessaires pour déterminer si la coalition est responsable des frappes ayant conduit à la mort de civils», a-t-il ajouté.

La veille, les Etats-Unis avaient présenté un rapport, selon lequel, depuis le début de l'année 2014, les bombardements de la coalition occidentale contre Daesh avaient causé la mort de 119 civils en Irak et en Syrie, dont la moitié en 2015.  

«Il arrive que les civils paient le prix d'actions militaires. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour limiter ces accidents, y compris, quelques fois, en renonçant à frapper des cibles», a déclaré le colonel John Thomas, un porte-parole cité dans le communiqué du Centcom.

Pourtant, les chiffres de différentes ONG contrastent avec ceux présentés par l'administration américaine. Amnesty International souligne qu’au moins 300 personnes ont été victimes des frappes de la coalition pour la seule Syrie. D'après l'ONG, le bilan total de civils tués depuis septembre 2014 en Syrie par des frappes de la coalition internationale s'élèverait désormais à 680, dont 169 enfants. 

Lire aussi : Des soldats américains repérés par RT à proximité de Racca (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales