Incitation à la haine : Marc Zuckerberg de Facebook visé par une enquête pour laxisme en Allemagne

Incitation à la haine : Marc Zuckerberg de Facebook visé par une enquête pour laxisme en Allemagne© John Macdougall Source: AFP
Le boss de Facebook Mark Zuckerberg, accusé de ne pas en faire assez pour éradiquer les discours haineux

Le directeur du célèbre réseau social et plusieurs de ses collaborateurs font l’objet d’une enquête après avoir été accusés de ne pas supprimer systématiquement les publications à caractère haineux de Facebook.

Le magazine allemand Der Spiegel rapporte le 4 novembre que des procureurs munichois enquêtent sur Mark Zuckerberg, sa collaboratrice Sheryl Sandberg, et d’autres membres du réseau social, accusés de ne pas supprimer les messages incitant à la haine, même après en avoir pris connaissance.

Une plainte à ce sujet a en effet été déposée par l’avocat allemand Chan-jo Jun.

Dans un communiqué de presse, le réseau social nie les accusations : «Il n’y a pas eu de violation de la loi allemande par Facebook ou ses employés. Il n’y a pas de place pour la haine sur Facebook. Nous travaillons avec nos partenaires pour combattre les discours de haine et promouvoir un contre-discours.»

Lire aussi : Commentaires racistes : un haut responsable de Facebook sous le coup d'une enquête en Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales